Questions/réponses développeurs
Account Kit

Si vous recevez une erreur telle que « Nous sommes désolés, une erreur s’est produite » et que vous avez du mal à en déterminer la cause, vous pouvez activer des messages d’erreur plus détaillés, afin de disposer d’informations exploitables. Vous trouverez plus d’informations sur l’indicateur de débogage de la méthode init() du SDK à l’adresse https://developers.facebook.com/docs/accountkit/webjs/reference

La vérification instantanée d’Account Kit contourne le besoin d’un code de vérification par texto lorsque les utilisateurs d’Android saisissent un numéro de téléphone correspondant à celui qu’ils ont listé sur Facebook.

Cela est uniquement possible si la personne en question utilise l’application Facebook pour Android. Si nous ne sommes pas en mesure de confirmer une correspondance, la personne suit le processus normal et reçoit un code de vérification par texto.

Non, nous prenons uniquement en charge le lien SDK JS via https://sdk.accountkit.com/en_US/sdk.js. Ce script récupère l’application de chargement de SDK qui charge la version la plus récente du SDK depuis accountkit.com ou à partir du cache de votre navigateur.

Il existe un délai de grâce de 24 heures si vous souhaitez héberger le SDK via votre propre serveur. Lorsque ce délai est écoulé, le SDK commence à émettre des avertissements et cesse de fonctionner après sept jours.

Définissez le paramètre enableSendToFacebook (sur iOS) ou setFacebookNotificationsEnabled (sur Android) sur vrai.

Les utilisateurs se connectant à votre app reçoivent un message de confirmation par le biais de notifications Facebook si le texto n’a pas pu être envoyé et si le numéro de téléphone qu’ils utilisent est le numéro de téléphone principal associé à leur compte Facebook.

Vous devez ajouter l’autorisation INTERNET pour appeler les méthodes API. Qui plus est, vous pouvez choisir d’ajouter des autorisations supplémentaires pour réduire les frictions pendant le processus de connexion :

  • Pour l’accès aux textos, ajoutez les autorisations RECEIVE_SMS et READ_PHONE_STATE.
  • Pour les fonctionnalités par e-mail, ajoutez l’autorisation GET_ACCOUNTS.

Vous pouvez découvrir icicomment intégrer Account Kit à votre app Android.

SDK Android

Lorsque l’utilisateur ouvre la boîte de dialogue Partager sur mobile ou la boîte de dialogue Fil mobile mais la ferme en annulant, votre app sera informée de cette action par la méthode de rappel onSuccess(). Vous pouvez considérer le rappel onSuccess() comme une méthode permettant de signaler que la boîte de succès a été fermée avec succès d’une manière ou d’une autre, mais vous ne pouvez pas l’utiliser pour déterminer si un contenu a effectivement été publié. Si l’utilisateur a également accordé les autorisations « publish_actions » à votre app, la méthode de rappel onCancel() sera déclenchée lors de l’annulation.

Pour obtenir tous les détails concernant la catégorie FacebookCallback, consultez le document de référence.

Le bouton J’aime natif (LikeView) fonctionne de la même manière que le bouton J’aime sur le web. La plupart des URL sur Facebook ne peuvent pas être utilisées pour des raisons de confidentialité. Des exceptions existent, notamment les Pages Facebook et la page d’accueil Facebook.

Vous pouvez effectuer une vérification préalable en utilisant le Générateur d’aperçu du bouton J’aime.

Ceci est intentionnel. Nous avons enregistré de nombreux rapports de messages indésirables et constaté beaucoup d’abus avec cette fonctionnalité. Aussi, pour améliorer l’expérience utilisateur globale, nous avons décidé d’appliquer cette modification.

Il existe de meilleures méthodes de partage sur Android, qui sont expliquées ici.

Contrôle app

We’ve moved all Messenger permissions to the Permissions and Features page.

We've consolidated this into one Permissions and Features page for Business apps, where you can see what access levels you have for each permission and feature.

Yes, developers may opt out of the Business app type and return to the previous App Review process for their app by selecting “Change App Type” on the App Dashboard. However, developers may not opt back into the Business app type and will need to create a new app to do so.

Additionally, apps previously in Development Mode that opt out to the legacy experience that have been approved for Advanced Access via App Review in the new model will lose access to data beyond what their business or anyone with a role on their app owns until they turn their app to Live Mode.

We have replaced Development and Live Mode with Standard and Advanced Access. Standard Access is always active and allows you to access data that a developer’s business or anyone with a role on their app owns. You may submit for App Review for permissions and features to access data owned by other businesses or people. Refer to our Access Levels document to learn more.

Business apps designed to help businesses and organizations manage Pages, Groups, Events, Ads, and ad-related assets.

Les raisons pour lesquelles votre application ne dispose plus des autorisations nécessaires sont les suivantes :
  • L'application est déplacée vers une autre entreprise non vérifiée. Toutes les autorisations précédemment approuvées sont bloquées.
    • Si l'application est ensuite replacée dans l'entreprise vérifiée, les autorisations sont débloquées.
  • L'option Fournissez des services aux autres entreprises est activée, mais l'application est déplacée vers une autre entreprise qui n'a pas été vérifiée.

Yes, ALL apps that leverage permissions that require review (Pages API, Groups API, Events API, Business Manager API, Instagram Graph API, Messenger Platform, extended Facebook Login permissions, Marketing API and Lead Ads API) must submit for app review in adherence with the communicated deadlines.

Active apps that leverage permissions with an August 1st deadline (Pages API, Groups API, Events API, Business Manager API, Instagram Graph API, Messenger Platform, extended Facebook Login permissions) and have not yet proactively submitted for review will be auto-enrolled in the review process. You can accelerate the App Review process by submitting your app for review prior to auto-enrollment. This will give you more control over when your app is reviewed and what information is used for the review.

Pour plus de détails, consultez cette page. Ce processus vous permet de fournir des précisions sur les autorisations dont vous avez besoin et sur la façon dont elles seront utilisées. Facebook examinera votre cas d'utilisation et déterminera s'il est compatible avec notre politique. Selon l'API ou l'autorisation demandée, il se peut que nous ayons besoin d'exigences supplémentaires, à l'instar de la vérification de l’entreprise ou de la signature d'un contrat.

La nécessité de faire vérifier les applications dépend de leur niveau d'ID d’app. Chaque app individuelle utilisant ces autorisations ou ces fonctionnalités doit faire l'objet d'un contrôle.

Yes, if your apps have made calls to the Graph API in the last 28 days as of July 31, 2018 and require access to the reviewable permissions with an August 1st deadline, your app will be auto-enrolled in the app review process. We will notify you when we have a process available to send us the additional information needed to complete the review process.

As we announced earlier this year, all apps accessing the Pages API, Groups API, Events API, Business Manager API, Instagram Graph API, Messenger Platform, and Facebook Login were expected to submit for app review by August 1.

To help protect the integrity of our platform, we have removed API access for apps that require these permissions, have not gone through app review, and have not been active within the last 28 days as of July 31, 2018. If you still need access to our APIs, we encourage you to submit for review through your app's App Dashboard.

All active apps that require these permissions will be auto-enrolled in app review in the coming weeks. Developers will be notified if we require additional information to complete the app review submission. If responses are not received in the allocated timeframe, reviewable API access will be disabled.

Si votre envoi actuel nécessite des informations supplémentaires, vous disposez de 30 jours à compter de la réception de la demande pour la résoudre et la soumettre de nouveau pour certification. Pendant ces 30 jours, l'équipe Contrôle app vous demandera peut-être de fournir plus d'informations. Veuillez noter que la fenêtre de 30 jours ne sera pas réinitialisée à chaque nouvelle présentation pendant cette période.

Pour tester une nouvelle fonctionnalité ou autorisation après que votre app a été vérifiée et publiée, utilisez la fonctionnalité Créer une app de test dans l'espace app pour cloner votre app de production. Dans l'espace app de votre app de production, cliquez sur la flèche vers le bas en regard du nom de l'application dans le volet de navigation supérieur gauche et sélectionnez Créer une app de test. L'application clonée, créée en mode développement, autorise tous les rôles sur l'app à accéder à l'ensemble des fonctionnalités et autorisations.

Si les clients sont également « propriétaires » de l'application, ils doivent eux-mêmes se soumettre au processus en tant que développeurs directs. Si les clients font appel à des développeurs tiers qui sont « propriétaires » de l'app, il incombe au développeur de se soumettre au contrôle.

Vous aurez besoin des autorisations leads_retrieval et pages_manage_ads.

Vous pouvez fournir une capture vidéo de votre intégration, ou si votre app ne bénéficie d'aucune expérience de l'utilisateur final, vous pouvez fournir au minimum deux captures vidéo illustrant la vue des paramètres de votre Page, de votre CRM ou de Business Manager, et inclure un ID de Page d'une page que vous utiliserez avec ces produits. Si vous souhaitez en savoir plus sur cette option, cliquez ici.

Le processus Contrôle app fait référence aux applications qui exigent certaines autorisations d'API. Si vous souhaitez en savoir plus sur les autorisations nécessaires pour l'examen, cliquez ici. La configuration proprement dite du SDK ne nécessite pas de contrôle particulier. Toutefois, étant donné que le SDK autorise des applications à effectuer des appels vers les API Facebook, l'application devra se soumettre au Contrôle app si ces API nécessitent une vérification.

Si vous avez déjà un compte Business Manager, nous vous recommandons de connecter l’application au Business Manager existant.

Si plusieurs comptes Business Manager appartiennent à l’entreprise, nous recommandons de déterminer le rôle de chacun d’eux et d’associer l’app au Business Manager le plus approprié. Si l’entreprise dispose d’une ligne de crédit établie par l’intermédiaire du Business Manager, nous vous recommandons de connecter l’app au Business Manager qui dispose de cette ligne de crédit.

Nous donnons aux développeurs la possibilité de désigner des utilisateurs test spécifiques dans le cas où nous devons effectuer une configuration supplémentaire, mettre des éléments sur liste blanche ou utiliser des coordonnées particulières d’utilisateur test. Lorsqu’ils ne désignent pas d’utilisateur test, nous utilisons l’un des nôtres. Le champ doit être marqué comme facultatif et ne doit pas résulter en un blocage lorsqu’il n’est pas rempli.

Le processus Contrôle app s'effectue sur la base d'un contrôle par application. Nous vous recommandons de consulter votre espace app pour connaître la liste des autorisations nécessitant un contrôle.

La vérification de l’entreprise est nécessaire une fois par compte Business Manager. Si vous décidez d'associer toutes vos apps au même compte Business Manager, la vérification de l’entreprise ne devra être effectuée qu'une seule fois.

L'app doit être liée au Business Manager de l'entreprise qui possède en dernier lieu l'application et a accès aux données générées par l'application. C'est cette entreprise qui devra passer par le processus de vérification.

Vous pouvez toujours trouver l’état de vérification de l’entreprise et des contrats ainsi que les étapes à suivre dans le panneau de vérification de l’entreprise qui se trouve dans l’onglet Contrôle app du tableau de bord de l’application. Nous vous enverrons des notifications tout au long du processus pour vous informer des mesures à prendre.

You need to initiate app review before August 1, 2018 for these APIs: Pages API, Groups API, Events API, Instagram Platform API, Messenger Platform, Business Manager API, and Facebook Login.

You need to initiate App Review before February 1, 2019 for these APIs and features: the Marketing API and the Lead Ads Retrieval feature.

Nous faisons actuellement face à une forte augmentation des demandes. L'ensemble du processus peut nécessiter plusieurs semaines.

  • L'examen d'une autorisation peut prendre plusieurs semaines. Vous trouverez les informations les plus récentes sur les délais de traitement ici.
  • La vérification de l’entreprise ne devrait prendre que quelques jours sous réserve que tous les documents nécessaires ont été transmis.
  • La signature finale du contrat pourra avoir lieu dès que votre responsable aura signé le contrat.

Dans le cadre du processus de vérification, des informations professionnelles peuvent vous être demandées, par exemple, le nom légal, l'adresse et le numéro de téléphone de l'entreprise. De plus, vous pouvez être invité à fournir des documents professionnels, tels que des factures d'électricité, des licences, des certificats de formation ou des statuts.

Depuis le 1er août 2018, vous n'avez besoin de vérifier que le compte Business Manager auquel l'application est connectée.

Les nouvelles API devront être demandées via le processus Contrôle app au fur et à mesure qu'elles seront disponibles. En revanche, la vérification de l’entreprise n'étant nécessaire qu'une fois par entité Business Manager, elle ne sera pas nécessaire si de nouvelles autorisations ou API sont requises pour une application.

Oui. Les apps test hériteront des autorisations qui doivent être révisées de leurs apps parent.

Toutes les apps existantes qui ont recours aux autorisations étendues de Facebook Login et aux six API (Pages, Messenger, Business Manager, Instagram, Groups et Events) doivent se soumettre au nouveau processus de contrôle d’app, qui implique la vérification de l’entreprise et la signature de contrats. Le contrôle d’app ne doit pas être terminé d’ici le 1er août, mais la demande doit avoir été envoyée avant cette date. Si la demande n’est pas envoyée avant le 1er août 2018, l’app ne pourra plus accéder à ces API à compter du 2 août 2018.

Toutes les apps existantes qui ont recours à l’API Marketing et à l’API Lead Ads Retrieval doivent se soumettre au nouveau processus de contrôle d’app, qui implique la vérification de l’entreprise et la signature de contrats avant le 1er février 2019.

Consultez cette page pour en savoir plus. Dans le cadre de ce processus, vous serez invité(e) à fournir des détails relatifs aux autorisations dont vous avez besoin ainsi qu’à la manière dont vous les utiliserez. Facebook examine chaque cas et détermine si les autorisations sont conformes au règlement de la plate-forme. Une fois l’examen des autorisations terminé, selon l’API ou les autorisations, il se peut que nous imposions d’autres conditions, comme une vérification de l’entreprise et la signature d’un contrat.

Une entreprise n’a besoin d’être vérifiée qu’une seule fois. Une entreprise n’a besoin de signer un contrat qu’une seule fois. Les soumissions d’application ultérieures nécessitent un contrôle app et non une vérification.

La nécessité d’un contrôle app est évaluée en fonction du niveau d’ID d’app. Chaque application qui a recours à ces autorisations ou ces fonctionnalités doit être envoyée pour examen.

Le 1er mai 2018, nous avons annoncé un nouveau processus Contrôle app qui sera obligatoire pour l’utilisation de Facebook Login (autorisations prolongées), ainsi que six API (Pages, Messenger, Business Manager, Instagram, Groups et Events). Les soumissions de contrôle app pour ces API/autorisations doivent être envoyées avant le 1er août 2018 pour maintenir l’accès à ces API.

Le 2 juillet 2018, nous avons annoncé d’autres API nécessitant un contrôle app : les API Marketing et Lead Ads Retrieval. Les soumissions de contrôle app pour ces API doivent être envoyées avant le 1er février 2019 pour continuer à y avoir accès. Vous pouvez en apprendre davantage sur les dates d’échéance ici.

Aucune modification n'est apportée aux API Business Manager dans l'API Graph version 3.0. Les applications qui nécessitent un accès aux autorisations Business_Management devront être vérifiées par Facebook.

La politique Contrôle app de Facebook ne comporte aucune modification susceptible d'affecter l'utilisation de l'API Marketing de Facebook via mon application. Pour en savoir plus sur les modifications apportées à l'API, consultez le changelog de l’API Graph.

Oui. Les applications ne peuvent accéder qu'au nom, à l'adresse e-mail et à la photo de profil d'un utilisateur si elles ne sont pas soumises au processus Contrôle app. Toutes les autres autorisations doivent être vérifiées par Facebook.

Le passage à l'API Graph version 3.0 n'a aucun impact sur l'API Instagram. Cependant, toutes les applications qui utilisent l'API Instagram doivent être vérifiées par Facebook.

Dans l'API Graph version 3.0, les applications qui accèdent à des évènements doivent utiliser l'autorisation user_events. Toutefois, les applications qui utilisent cette autorisation doivent être vérifiées par Facebook.

L'autorisation user_managed_groups est obsolète dans l'API Graph version 3.0. Les applications peuvent utiliser la nouvelle API Groups, ainsi que les autorisations publish_groups et read_groups_user_data, à la place. La nouvelle API et ses autorisations nécessitent que les applications passent par le processus de vérification de Facebook.

L'autorisation publish_actions est obsolète dans l'API Graph version 3.0. Les apps peuvent toujours publier des stories par le biais d'expériences média, tels que la boîte de dialogue Partager de Facebook sur le web ou les feuilles de partage sur iOS et Android. Les apps peuvent publier dans des groupes à l'aide de l'autorisation publish_groups qui nécessite un contrôle d'application.

Oui. Dans la version 3.0, toutes les API de la plate-forme Messenger sont incluses dans l'autorisation Pages_messaging et nécessitent une vérification.

Oui. Les apps qui accèdent à des pages de contenu public doivent demander la fonctionnalité Accès au contenu public de la Page et doivent être vérifiées par Facebook.

Pendant le processus de vérification, notre équipe d'examinateurs suit vos instructions afin de reproduire l’utilisation des autorisations dans votre app. Si nous ne pouvons pas reproduire cette expérience, car nous n’arrivons pas, par exemple, à suivre vos instructions ou à nous connecter à votre app, alors nous ne pouvons pas approuver la soumission.

Pour éviter ce problème :

  • fournissez une version fonctionnelle de l’app qui utilise l’autorisation ;
  • assurez-vous que les instructions que vous insérez dans la section Ajouter des notes sont claires ;
  • assurez-vous que les autorisations de connexion demandées personnalisent l’expérience utilisateur et sont conformes à nos principes.

En particulier, pour l’autorisation publish_actions, vérifiez que la fonctionnalité de publication de votre app est correctement configurée. Nous devons pouvoir publier le contenu de votre app sur Facebook pendant le processus de vérification.

Le processus Contrôle app implique le chargement de votre app sur toutes les plateformes prises en charge, la connexion à Facebook et l’utilisation de toutes les intégrations à Facebook dont vous demandez la vérification. Cela aboutit souvent à ce que l’on appelle des « problèmes généraux ». Il s’agit d’erreurs ou de bugs associés au chargement de votre app, à la connexion à votre app ou à la fonctionnalité générale de votre app. Cela signifie que nous n’avons pas pu tester les autorisations demandées dans votre soumission.

Puisque ces problèmes nous empêchent d’examiner votre fonctionnalité Facebook, nous ne pouvons pas commenter en détail comment votre app utilise la fonctionnalité Facebook que vous avez soumise à la vérification. De ce fait, nous émettons un refus pour « Problèmes généraux » et fournissons un retour à ce sujet sur chaque plateforme.

Lisez attentivement tous les retours si vous recevez un refus pour « Problèmes généraux ». Chaque plateforme reçoit un retour distinct qui doit expliquer les problèmes rencontrés lors de la vérification.

La réponse à la vérification vous expliquera clairement pourquoi votre app n’a pas été approuvée, ainsi que les étapes suivantes que vous devez effectuer. Nous voulons vous aider à terminer le processus aussi rapidement que possible. Assurez-vous donc de lire attentivement ce retour. Après avoir apporté les modifications nécessaires, vous pouvez soumettre votre app à nouveau pour obtenir sa validation.

Si votre app utilise une autorisation de façon inacceptable, le retour expliquera ce problème et vous ne devez pas la renvoyer pour vérification.

Pour être approuvée par l’Espace Apps, votre application doit répondre à nos critères d’admissibilité. Les apps admissibles dans l’Espace Apps de Facebook doivent utiliser Facebook Login ou avoir une application de canevas Facebook.

Les apps admissibles pour figurer dans l’Espace Apps sont :

Vos ressources textuelles et vos images promotionnelles doivent également respecter nos règles.

Si vous utilisez la boîte de dialogue Partager ou d'autres plugins sociaux pour publier du contenu sur Facebook, vous n’avez pas besoin de soumettre votre app à la vérification. Si vous avez toujours des doutes, consultez notre documentation de vérification générale pour en savoir plus.

Si votre app demande l’autorisation publish_actions pour l’utiliser avec l’API Scores, veillez à inclure cette information dans vos instructions de certification et la section Remarques de l’autorisation publish_actions.

Vous devez inclure des instructions détaillées qui permettent à l’examinateur d’obtenir un score ou un résultat enregistré par l’API.

Inciter les gens à utiliser des Social Plugins ou à attribuer une mention J’aime à une Page va à l’encontre de la Règle 4.5 de la plate-forme. Cela inclut l’attribution de récompenses ou le blocage d’apps ou de contenu d’app selon si une personne a attribué une mention J’aime ou pas à une Page. L’autorisation user_likes ne sera pas approuvée si elle est utilisée à cette fin.

Pour assurer des rapports de qualité et aider les entreprises à atteindre les personnes qui comptent pour elles, nous voulons que les personnes aiment les Pages, non pas à cause d’incitations artificielles, mais parce qu’elles souhaitent vraiment entrer en contact avec les entreprises et recevoir de leurs nouvelles. Nous avons la conviction que cette politique profitera aussi bien aux utilisateurs qu’aux annonceurs.

Lorsque vous utilisez l’autorisation publish_actions pour partager des éléments sur Facebook, tout le contenu du champ relatif au message de l’utilisateur doit être rédigé manuellement par les personnes qui utilisent votre app et partagent du contenu sur Facebook. Vous ne pouvez pas le pré-remplir avec du texte, des hashtags, des URL ou d’autres caractères. Assurez-vous que votre app ne commet aucune des erreurs de pré-remplissage courantes présentées dans notre Politique de la plate-forme.

Lorsque vous avez supprimé tous les éléments pré-remplis et que vous partagez uniquement du contenu rédigé par vos utilisateurs, vous devez renvoyer votre app à la certification avec un enregistrement vidéo de l’écran qui montre comment le contenu est partagé sur Facebook depuis votre app.

Notre équipe d'examinateurs peut avoir besoin d’identifiants de connexion supplémentaires pour votre app afin d’effectuer la vérification.

Si votre app requiert une connexion secondaire avant ou après Facebook Login, assurez-vous de fournir un nom d’utilisateur et un mot de passe appropriés. Cela peut inclure les identifiants de connexion d’un serveur de test ou de démonstration, les identifiants de connexion secondaire de votre app ou un flux d’inscription par e-mail.

Les apps hébergées sur des serveurs de simulation ou de développement peuvent nécessiter une connexion supplémentaire pour accéder à votre serveur. Indiquez également tous les identifiants de connexion nécessaires à l’opération.

Si vous n’arrivez toujours pas à déterminer les identifiants manquants, vous pouvez, lors de la prochaine soumission, fournir une vidéo montrant l’option Facebook Login, ainsi que toutes les intégrations à Facebook pertinentes pour lesquelles vous effectuez une soumission.

Pour approuver l’app que vous avez soumise, notre équipe de vérification doit se connecter à celle-ci et contrôler toutes les intégrations à Facebook.

Si votre examinateur n’a pas pu charger ni utiliser votre app, assurez-vous que :

  • l’URL de l’app est accessible au public et n’est pas configurée en tant qu’hôte local ;
  • vous avez fourni le nom d’utilisateur et le mot de passe nécessaires pour accéder à votre site de développement ou de simulation ;
  • les certificats de sécurité de votre site sont à jour et ne sont pas source d’erreurs pour les nouveaux utilisateurs ;
  • vous pouvez vous connecter à votre app et l’utiliser en tant que nouvel utilisateur test ;
  • les éléments que vous avez soumis à la vérification sont complets et fonctionnent dans votre app.

Si vous recevez un nouveau refus pour la même raison, mettez à jour votre section Instructions de vérification ou Ajouter des notes pour demander des précisions et des informations supplémentaires à l’examinateur.

Une capture vidéo est un bon moyen de nous guider à travers votre app et nous montrer comment vous utilisez les autorisations demandées. Voici quelques recommandations et des ressources tierces pour la création d’une séquence vidéo.

Votre vidéo doit indiquer comment votre app utilise toutes les autorisations demandées. Si vous sollicitez l’autorisation publish_actions, elle doit également indiquer comment le contenu de votre app est créé et partagé sur Facebook.

Vous ne pouvez pas utiliser l’ID d’app Facebook créé pour votre Jeu instantané avec une autre plate-forme. Pour en savoir plus, consultez notre documentation.

Notre équipe de certification utilise les instructions que vous fournissez pour tester les intégrations de votre app à Facebook.

Si vous pensez que notre examinateur a refusé à tort votre app, vous devez la renvoyer pour certification avec des instructions à jour qui fournissent davantage d’informations à l’examinateur.

Le processus de certification est le meilleur moyen de communiquer avec votre examinateur. Il vous suffit de mettre à jour vos notes pour tenir compte du retour que vous avez reçu.

Notre équipe de vérification utilise plusieurs utilisateurs tests lorsqu’elle examine les soumissions et nous n’utilisons pas forcément l’utilisateur test que vous fournissez. Si votre soumission doit être examinée à l’aide d’un utilisateur test particulier, n’hésitez pas à nous en informer dans vos instructions de vérification.

Si vous fournissez un utilisateur test, assurez-vous que vous l’avez correctement créé et joint à votre soumission.

Non. Une fois qu’une autorisation a été approuvée, vous pouvez l’utiliser dans toutes les versions de votre app sur toutes les plates-formes.

Si vous développez et étendez votre app sur une nouvelle plate-forme, vous n’avez pas besoin de la soumettre à la vérification. Vous devez seulement la renvoyer pour contrôle si vous voulez demander une nouvelle autorisation, par exemple, lorsque vous y ajoutez une nouvelle fonctionnalité. Si vous modifiez et soumettez les détails de votre app ou vos actions Open Graph, cela n’a pas d’incidence sur les autorisations qui ont déjà été approuvées.

Si votre app est un jeu et fait partie du Canvas Facebook

Vous pouvez inviter de nouveaux joueurs à utiliser votre jeu à l’aide de l’un des éléments suivants :

  • Boîte de dialogue Invitations : lorsque vous utilisez la boîte de dialogue Invitations, vous pouvez configurer « filters=app_non_users » de façon à filtrer la boîte de dialogue pour afficher uniquement les personnes qui n’utilisent pas votre app. Si votre app fait partie d’un canevas, vous pouvez également utiliser la boîte de dialogue Invitations sur iOS et Android.
  • API Invitable Friends : Si votre app est un jeu et que vous souhaitez créer votre propre sélecteur multiami, vous pouvez utiliser l’API Invitable Friends, qui renvoie une liste classée des amis de la personne qui n’utilisent pas l’app. Lorsqu’une personne a sélectionné quelques amis à inviter, vous pouvez passer les tokens renvoyés par l’API Invitable Friends au champ de la boîte de dialogue Invitations. La personne pourra alors envoyer une invitation à ces amis.

Si votre app ne fait pas partie du Canvas Facebook

Vous pouvez utiliser la boîte de dialogue Contacter sur iOS et Android, ou la boîte de dialogue Envoyer sur le web. Ces produits permettent à une personne d’envoyer directement un message à ses amis, avec un lien vers votre app.

Ce type de message constitue un excellent moyen de communiquer directement avec un petit nombre de personnes. La boîte de dialogue Contacter et la boîte de dialogue Envoyer incluent des suggestions qui permettent à la personne de sélectionner facilement le nombre d’amis qui vont recevoir l’invitation.

Actuellement, les apps n'ont pas besoin de se soumettre au Contrôle app si elles sont utilisées uniquement par des utilisateurs qui disposent d'un rôle sur l'app et qui ne publient du contenu que sur leur journal ou leur Page. Toutefois, depuis le 1er août 2018, les applications ne peuvent plus publier de contenu sur le journal des utilisateurs, et toutes les applications qui autorisent les utilisateurs à publier sur des groupes ou des Pages doivent se soumettre au Contrôle app.

Our review team will actually test how your app uses each permission on every platform you have listed in the settings section of your app. Your reviewer ensures that your Facebook Login integration works correctly and that each permission requested adheres to our principles and utility guidelines while providing an enhanced user experience.

Please see our principles and utility guidelines for more info.

Avant d’approuver votre demande relative à user_likes, votre examinateur doit vérifier que votre app offre une expérience unique aux utilisateurs, en fonction des informations like qu’elle reçoit de leur part. Pour cela, notre équipe de vérification teste votre app à l’aide de différents utilisateurs tests, dont chacun est associé à un ensemble de mentions J’aime et de centres d’intérêt différents.

Lorsque vous soumettez une demande relative à user_likes, vous devez rédiger des instructions détaillées :

  • Expliquez clairement pourquoi vous demandez une autorisation user_likes et comment cette dernière améliore l’expérience d’une personne dans votre app.
  • Ajoutez une liste d’échantillons de Pages auxquelles notre examinateur doit attribuer une mention J’aime pour vérifier comment vous utilisez user_likes. Insérez des liens menant directement vers les Pages auxquelles notre examinateur doit attribuer une mention J’aime avant de tester votre app.

Si vous utilisez user_likes au sein d’un algorithme, il est important que l’examinateur voie le résultat de cet algorithme et la manière dont il influence le contenu présenté aux gens.

Dans certaines circonstances, vous avez besoin que l’examinateur reproduise un certain comportement ou une certaine expérience propre à un utilisateur test particulier. Si tel est le cas, vous pouvez ajouter cet utilisateur à votre soumission sur la page Contrôle app. La section Éléments en cours de vérification comprend une sous-section Utilisateur test (facultatif) vous permettant de saisir le nom de la personne à utiliser lors du contrôle.

Les seuls utilisateurs tests disponibles ici sont ceux répertoriés en tant qu’Utilisateurs tests dans la section Rôles de votre app. N’indiquez pas les identifiants Facebook Login des utilisateurs dans vos instructions de vérification.

En savoir plus sur la création d’un utilisateur test.

Non, vous pouvez diffuser des publicités d’installation d’application mobile sans soumettre votre app à la vérification. Il vous faut juste une app en ligne dans l’iTunes App Store ou le Google Play Store. Vous pouvez suivre notre guide de création de publicités d’installation d’application mobile.

Vous devez expliquer exactement comment tester chaque autorisation ou chaque fonctionnalité de votre app. Nous pouvons ainsi nous assurer qu’elle fonctionne et respecte nos règles. Pour pouvoir approuver votre app, nous devons tester complètement la façon dont elle s’intègre à Facebook. Si vous donnez des instructions détaillées, il est moins probable que vous soyez amené(e) à renvoyer votre app pour vérification.

Pour chaque autorisation demandée, présentez les instructions de reproduction de manière détaillée. Toutes les instructions doivent être en anglais.

Vos instructions ne doivent pas :

  • faire référence à des instructions associées à d’autres soumissions ou documentations ;
  • résumer la fonction de votre app, mais indiquer la marche à suivre ;
  • fournir des détails techniques sur le fonctionnement de vos API.

Voici un bon exemple d’instructions détaillées :

  1. Appuyez sur le bouton Paramètres dans le menu de gauche.
  2. Sélectionnez Connexion avec Facebook.
  3. Suivez la troisième étape.
  4. Suivez la quatrième étape.

Si vous avez toujours des doutes quant aux éléments à inclure, n'hésitez pas à consulter notre section relative aux exemples de Contrôle app.

En raison de modifications récentes apportées au processus de vérification et du grand nombre de soumissions attendu, le contrôle des apps soumises peut demander plusieurs semaines.

Fournissez autant d'informations que possible afin d'aider l'examinateur. Vous pouvez notamment inclure des captures d’écran claires, des instructions détaillées ainsi qu'un enregistrement vidéo de l'écran montrant votre app et son intégration à Facebook.

Les apps qui ont recours à des produits de partage sur les médias, comme les plugins sociaux, la boîte de dialogue et les feuilles de partage, ou un sous-ensemble de Facebook Login, n'ont pas besoin d'être vérifiées par Facebook. Pour en savoir plus sur les éléments qui nécessitent une vérification, consultez notre documentation sur le processus Contrôle app.

Nous examinons votre app pour garantir une expérience Facebook de haute qualité sur toutes les apps. De façon générale, les personnes doivent être informées qu’elles se connectent à Facebook et qu’elles y publient du contenu. Elles doivent aussi être en mesure de contrôler les informations qu’elles partagent avec votre app ou sur Facebook.

Remarque : les personnes qui figurent dans l'onglet Rôles de votre app auront accès à des autorisations étendues sans passer par le processus de vérification (par exemple, user_posts). Cependant, lorsqu'elle devient publique, l'application doit se soumettre au Contrôle app pour pouvoir accéder aux informations et ce, même pour les personnes ayant un rôle sur l'app.

Toutes les fonctions de l'app sont disponibles lorsque votre app est en mode développement, mais vous n'aurez accès qu'à vos données, vos données d'utilisateur test ou vos données de pages. Si vous souhaitez publier votre application, celle-ci doit faire l'objet d'un contrôle même si vous êtes le seul à l'utiliser.

Business Manager

Si vous demandez la liste de Pages d’une entreprise par le biais de /BUSINESS_ID/pages, vous ne pourrez pas demander tous les champs de Page et il est possible que l’API réponde avec une erreur : (#100) Unknown fields: <FIELD_NAME>.

Cela s’explique par le fait que ce point de terminaison ne renvoie pas un objet de Page comme les points de terminaison similaires. De plus, il inclut par exemple les demandes en cours qui n’ont pas été approuvées. Il n’est donc pas possible d’utiliser l’extension de champ pour obtenir des résultats de champs de la Page.

Vous pouvez utiliser <BUSINESS_ID>/owned_pages ou <BUSINESS_ID>/client_pages. Ces deux points de terminaison vous renvoient des objets de Page et prennent en charge l’extension de champ.

Pour envoyer une demande à une Page vérifiée, un Gestionnaire de partenaires Facebook doit configurer l’entreprise de façon à ce qu’elle puisse faire ces demandes pour l’organisation associée à la Page concernée. Les entreprises sans Gestionnaire de partenaires Facebook ne seront pas en mesure d’émettre de telles demandes.

Data Use Checkup

Avec le contrôle de l’utilisation des données, un administrateur d’app doit :
1. jeter un œil aux autorisations et fonctionnalités approuvées d’une app ;
2. certifier que l’app est conforme à l’usage autorisé ;
3. certifier la conformité avec les conditions de la plate-forme et les politiques des développeurs Facebook, ainsi que toutes les autres conditions et politiques applicables.

Le contrôle de l’utilisation des données et le contrôle app sont deux mesures d’intégrité de la plate-forme distinctes, mais liées. Le contrôle app est un processus prospectif qui garantit l’accès à certaines autorisations de la plate-forme Facebook, obligeant les développeurs à soumettre une demande pour justifier l’accès à la plate-forme, qui est examinée manuellement par notre équipe responsable des opérations de développement. Une fois l’accès à la plate-forme accordé, le contrôle de l’utilisation des données est un processus annuel qui oblige les développeurs à certifier que leur utilisation continue des données Facebook est conforme aux conditions de notre plate-forme et aux politiques des développeurs.

Vous devez certifier chaque app gérée par votre entreprise en son nom.

Les développeurs qui gèrent de nombreuses apps auront la possibilité d’effectuer le contrôle de l’utilisation des données pour plusieurs apps à la fois. Vous pouvez accéder à ce flux en vous rendant sur votre page « Mes apps » dans l’espace app. À partir de là, vous verrez toutes les apps pour lesquelles vous êtes un admin, vous pourrez filtrer jusqu’à un sous-ensemble (p. ex., uniquement celles qui nécessitent un contrôle de l’utilisation des données) et effectuer le contrôle de l’utilisation des données.

Vous devrez effectuer le contrôle pour chaque app que vous gérez (chaque app peut avoir plusieurs autorisations). Vous pouvez certifier les apps individuellement et les hiérarchiser comme vous le souhaitez, à condition de terminer le processus avant la date limite fixée pour chaque app.

Vous serez invité à certifier toutes les autorisations auxquelles vous avez accès. Cependant, si vous réalisez que vous n’avez plus besoin d’accéder à certaines autorisations, vous pouvez supprimer ces autorisations et vous n’aurez plus besoin de les certifier.

Le mode live et le mode dev sont deux modes d’app qui ont des implications sur les fonctionnalités de l’app et le contrôle de l’utilisation des données. Le mode dev est généralement utilisé pour tester, explorer les produits/autorisations d’API et effectuer le contrôle app, et les apps en mode dev ne peuvent pas appeler les données au niveau de l’utilisateur. Le mode live est utilisé pour les scénarios de production et ne garantit pas l’accès aux données/autorisations pour lesquelles les apps sont approuvées dans le contrôle app. Seules les apps en mode live nécessitent un contrôle de l’utilisation des données.

Si, pour une raison quelconque, vous ne parvenez pas à accéder à une app et devez retrouver le statut d’administrateur, cliquez ici.

En règle générale, nous avons tenté de regrouper les dates limites des apps si elles ont le même admin d’app. Vous devriez donc avoir une date limite identique pour vos apps. Il peut toutefois y avoir des exceptions qui obligent certains admins d’apps à terminer le processus à des dates limites différentes, par exemple, si vous avez créé une app après que d’autres aient passé le contrôle de l’utilisation des données, elle aura une date limite annuelle différente.

Vous pouvez voir toutes les apps qui nécessitent un contrôle de l’utilisation des données en accédant à la page « Mes apps » de l’espace app. Vous pouvez voir ici toutes les apps que vous gérez et filtrer jusqu’à celles qui nécessitent un contrôle de l’utilisation des données.

Le processus doit être effectué par l’admin de l’app. Pour examiner qui est un admin de votre app, connectez-vous à l’espace app et cliquez sur « Rôles » sur le côté gauche de la page. Les admins d'app doivent occuper un poste de responsabilité afin de pouvoir agir au nom de votre organisation.

Tout admin d'app peut se charger de la certification pour l'app. Si vous avez plusieurs admins pour une app, seul l'un d'eux doit certifier.

Vous disposerez de 60 jours à compter du début du processus (lorsque vous recevez la première alerte de développeur) jusqu’à la date limite.

Après la date limite, nous commencerons à révoquer l’accès à la plate-forme en limitant les appels d’API tout au long du mois suivant votre date limite. Pendant cette période, vous pourrez accéder à l’espace app de votre app et effectuer le contrôle de l’utilisation des données pour remettre votre app dans un état conforme et rétablir entièrement l’accès à la plate-forme. Cependant, une fois le délai d’un mois passé après la date limite, nous révoquerons entièrement l’accès à la plate-forme.

Vous pourrez toujours revenir à votre espace app, effectuer le contrôle de l’utilisation des données et rétablir l’accès. Cependant, nous procédons régulièrement à la « collecte des autorisations » inactives des apps qui ne sont plus utilisées. Cela signifie qu’après une certaine période d’inactivité, vos autorisations peuvent être supprimées de manière permanente et vous devrez vous soumettre à un contrôle app pour y accéder de nouveau. Nous vous recommandons de terminer le contrôle de l’utilisation des données avant votre date limite pour éviter ce scénario.

Le contrôle de l’utilisation des données affichera toutes les autorisations auxquelles votre app a accès, que vous les utilisiez activement ou non. Nous vous recommandons de profiter de cette occasion pour vérifier votre intégration, mieux comprendre les fonctionnalités de votre app et supprimer l’accès à toutes les autorisations dont vous n’avez pas besoin.

Dans certains cas, nous afficherons les informations d’utilisation de l’API directement dans le flux du contrôle de l’utilisation des données. Vous pouvez également voir les niveaux d’utilisation de chaque autorisation dans la section « Autorisations et fonctionnalités » de l’espace app. Une fois connecté, cliquez sur « Contrôle app » sur le côté gauche de la page, puis sélectionnez « Autorisations et fonctionnalités » dans la liste déroulante. Vous verrez une colonne correspondant aux « Appels d’API » accompagnée d’une coche verte si notre journalisation indique que vous utilisez activement l’autorisation. Souvenez-vous qu’il ne s’agit que d’une estimation : vous devez consulter votre équipe de développement pour voir si l’autorisation est requise pour votre intégration.

Nous demandons aux développeurs de certifier ces autorisations « de base » accordées automatiquement, car elles sont couramment utilisées et donnent accès aux données de l’utilisateur. Cependant, si vous n’avez pas utilisé ces données, vous pouvez toujours effectuer ce processus en toute tranquillité, car la certification indique que toute utilisation de l’autorisation est conforme, y compris aucune utilisation.

Vous devez d’abord supprimer l’autorisation à l’aide de l’espace app (cliquez sur « Mes autorisations et fonctionnalités » dans la liste déroulante de gauche sous « Contrôle app »). Vous pouvez ensuite certifier les autorisations et fonctionnalités restantes que vous utilisez toujours.

Toutefois, certaines autorisations accordées automatiquement ne peuvent pas être supprimées et vous devrez peut-être les certifier. Si vous n’avez pas utilisé ces données, vous pouvez toujours effectuer ce processus en toute tranquillité, car la certification indique que toute utilisation de l’autorisation est conforme, y compris aucune utilisation.

Non. Après avoir supprimé l’autorisation dans l’espace app, vous pouvez actualiser la page du contrôle de l’utilisation des données et l’autorisation que vous avez supprimée devrait disparaître.

Vous devrez effectuer le contrôle de l’utilisation des données pour toutes les autorisations auxquelles votre app a accès.

Nous procéderons à un déploiement progressif du contrôle de l’utilisation des données. Par conséquent, même si vous devez vous attendre à terminer le processus dans les mois à venir, votre date limite spécifique variera. Veuillez vous assurer que vos coordonnées sont à jour dans l’espace app et reportez-vous à vos alertes de développeur pour en savoir plus sur votre date limite.

Outils pour les développeurs

Vous ne pouvez pas supprimer les images des captures d’écran ou des bannières qui ont déjà été approuvées pour l’Espace Apps. Pour remplacer ces images, cliquez sur « Modifier » sur la capture d’écran ou la bannière et choisissez une nouvelle image.

Vérifiez si ce message d’erreur apparaît sans faire de demande relative aux photos d’utilisateur et contrôlez que ce message d’erreur initial était visible. Lancez ensuite la demande d’API « me/photos » et revenez en arrière pour vérifiez si le message d’erreur est toujours visible ; il ne l’est plus. Lors de l’appel test « me/photos », assurez-vous d’utiliser l’app prévue et d’obtenir le token d’accès qui nécessite l’autorisation « user_photos » et le problème devrait être résolu.

L’objectif de cette vérification est de s’assurer que les développeurs ont minutieusement testé la fonctionnalité dans leur app avant de nous demander la même autorisation. Leur essai en app test ne garantit pas un comportement stable des fonctionnalités dans l’app principale. Vous devez effectuer la demande test depuis votre app principale pour pouvoir vérifier qu’elle fonctionne correctement avant son lancement public. Suivez la procédure indiquée pour effectuer manuellement une demande et vérifiez que cet avertissement ait disparu de votre tableau de bord.

La migration « Sécurité du flux de publication des URL » empêchera votre app Facebook de publier une URL qui ne renvoie pas à un domaine qu’elle possède. N’utilisez pas cette option si votre app publiera des liens vers d’autres sites.

Cette fonctionnalité de l’Espace App a été supprimée. Vous devrez utiliser le point de terminaison /{app-id}/accounts/test-users/ pour associer un utilisateur test à une application. Pour en savoir plus, cliquez ici.

C’est un comportement normal qui est expliqué ici : https://developers.facebook.com/docs/apps/test-users#rules. Les utilisateurs test ne peuvent pas devenir fans d’une Page Facebook publique ou créer du contenu et le publier sur cette Page, par exemple écrire sur le mur d’une Page. Un utilisateur test peut cependant voir n’importe quel onglet d’app sur la Page associée à l’app qui l’a créée et interagir avec cet onglet.

Ceci est intentionnel. Pour des raisons de sécurité, nous interdisons l’utilisation de plusieurs domaines arbitraires.

Connexion à Facebook

Ce comportement est normal. La boîte de dialogue Login utilise une largeur fixe et ne s’adaptera pas aux dimensions des écrans plus larges.

Ce comportement est normal. Le développeur doit se charger de paramétrer correctement « redirect_uri » en fonction de l’appareil de l’utilisateur. Ainsi, si l’utilisateur est connecté depuis un appareil mobile, « redirect_uri » doit être l’URL du site mobile.

Ceci est normal et évite l’apparition d’une éventuelle faille de sécurité. Certains navigateurs ajouteront l’ancre d’une URL à la fin d’une nouvelle URL vers laquelle ils ont été redirigés (si cette nouvelle URL ne possède pas elle-même une ancre).

Par exemple, si exemple1.com renvoie une redirection vers exemple2.com, un navigateur ouvrant la page exemple1.com#abc sera redirigé vers la page exemple2.com#abc, et le contenu de l’ancre de exemple1.com sera accessible à un script sur exemple2.com.

Comme il est possible qu’un flux d’autorisation redirige vers un autre, il est possible que les données d’autorisation sensibles d’une app deviennent accessibles à une autre. Ce risque est réduit en ajoutant une nouvelle ancre à l’URL de redirection, ce qui empêche ce comportement du navigateur. Si l’esthétique de l’URL obtenue ou son comportement côté client est problématique, il est possible d’utiliser window.location.hash (ou même une redirection du côté de votre propre serveur) pour supprimer les caractères incriminés.

API du graphe

Test apps created from Business apps will have Standard Access for all permissions and features.

No. For a given permission, Business apps have either None, Standard, or Advanced Access.

Yes. For Business apps, the Advanced Access level includes access to all data within the Standard Access level.

Pour partager une URL, l’image associée doit mesurer au moins 200 x 200 px. Si ce n’est pas le cas, vous obtenez une erreur similaire à celle-ci : « L’image og:image fournie n’est pas assez grande. Utilisez une image mesurant au moins 200 x 200 px. »

Pour récupérer une image pour une URL, nous examinons d’abord votre tag « og:image », nous vérifions s’il existe et s’il est conforme à la taille minimale de 200 x 200 px. Si le tag « og:image » n’existe pas, nous choisissons la première image que nous trouvons sur la page web.

Si vous obtenez cette erreur mais pensez que l’image de votre site mesure plus de 200 x 200 px, vérifiez que le tag « og:image » est correctement configuré pour éviter que nous ne récupérions une image erronée sur votre site.

Nous avons modifié le comportement du plugin Sharer pour qu’il soit en adéquation avec d’autres plugins et fonctionnalités de notre plate-forme.

Le plugin Sharer n’acceptera plus de paramètres personnalisés et Facebook reprendra les informations affichées dans l’aperçu de la même manière qu’elles apparaîtraient sur Facebook sous la forme d’une publication, à partir des balises méta Open Graph d’URL.

Non, il est impossible d’écraser le champ « caption » d’une URL partagée, contrairement aux champs « title » et « description ».

Une app ne peut pas importer de contenu dans des albums créés par d’autres apps.

Dans certains cas, des albums peuvent n’être associés à aucune app (album Photos du mur). Nous vous recommandons de vérifier le champ can_upload. Si le champ can_upload est faux, cela signifie que les utilisateurs ne peuvent pas directement insérer des photos dans cet album via la vue Albums sur leur profil.

L’appel à l’action apparaîtra sous l’icône « Lire à nouveau » une fois la vidéo terminée.

Pour pouvoir être lus sur Facebook, les GIF doivent être inférieurs à 8 Mo.

La création de commentaires sur des contenus non publiés avec l’API n’est actuellement pas prise en charge.

Les publications vidéo créées en ligne n’apparaissent pas au point de terminaison promotable_posts car elles sont déjà mises en avant. Une publication vidéo créée en ligne est une publication qui a été créée dans le cadre d’une création de publicités, et qui ne peut donc pas être boostée de manière distincte.

Il est donc normal que les publications créées en ligne n’apparaissent pas au point de terminaison /promotable_posts.

Cela peut se produire si vous utilisez un token d’accès de Page pour lequel l’utilisateur associé est enregistré en tant qu’analyste dans les Rôles de la Page dans les Paramètres de votre Page.

Lorsqu’une demande est effectuée pour des données utilisant l’API Graph, différentes règles de confidentialité s’appliquent, empêchant certaines données d’être renvoyées même si vous pouvez les consulter sur le site web. Cela peut dépendre de différents facteurs, tels que les paramètres de confidentialité de l’utilisateur, les autorisations au niveau de l’app, etc. Cela signifie que les données renvoyées par l’API n’incluent pas nécessairement toutes les données visibles sur le site web.

Si la publication a été créée avec « object_story_spec » de l’API publicitaire, elle est classée dans la catégorie en ligne. Pour voir ces publications, vous devrez utiliser l’arête /{page-id}/promotable_posts et le modificateur « is_inline » dans la version 2.3 et les versions antérieures ou le modificateur « include_inline » dans la version 2.4 et les versions ultérieures. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Le champ « shares » n’est renvoyé que si la publication est partagée plus de dix fois. Si une publication a été partagée moins de dix fois, soit nous ignorerons ce champ, soit nous essaierons de renvoyer un résultat.

Pour en savoir plus sur ce point de terminaison, consultez la page : https://developers.facebook.com/docs/graph-api/reference/v2.4/post.

Il s’agit d’une ancienne valeur utilisée sur notre ancienne infrastructure ; nous l’avons conservée pour des raisons de rétrocompatibilité lorsque nous sommes passés à la nouvelle infrastructure.

Cela se produira avec des publications historiques, mais pas avec des publications récentes.

Ce comportement est normal. Il n’y a pas de connexion entre la publication et les photos qu’elle contient. Nous ne renvoyons que la première image qui est importée dans la publication.

Le champ « application » ne sera pas renvoyé si la publication est attribuée au site web ou à l’application mobile Facebook. Ceci est en adéquation avec le site web, qui n’affiche pas l’attribution de ces types de publications.

Le champ « privacy » d’une publication contient normalement les informations relatives à la visibilité de cette publication sur Facebook. En revanche, lorsque la visibilité d’une Page est ciblée ou limitée à une certaine audience, les informations du champ « privacy » n’affichent pas l’ensemble des options de ciblage sélectionnées.

Pour connaître tous les détails sur le ciblage ou la limitation de la publication, consultez le champ « targeting » (pour la limitation) et le champ « feed_targeting » (pour le ciblage du fil d’actualité). Veuillez consulter le document Publication pour plus d’informations sur les champs disponibles.

La valeur « comment_count » renvoyée pour une publication peut inclure des commentaires qui ont été cachés ou supprimés. Le nombre de commentaires visibles sur une publication ne sera jamais supérieur à la valeur « comment_count ».

Il n’est pas possible d’écraser le champ « caption » d’une URL partagée. Nous ne pouvez écraser que les champs « title » et « description » de cette URL.

Pour plus d’informations et pour connaître les champs que vous pouvez publier par l’intermédiaire de l’API Graph, consultez le document /feed ici : https://developers.facebook.com/docs/graph-api/reference/v2.3/page/feed#publish

Il s’agit d’une configuration par défaut. Cela est en adéquation avec la manière dont le contenu généré par l’app Facebook (mobile ou sur Internet) apparaît (sans attribution à Facebook même).

Nous avons de notre côté procédé à des mises à jour concernant la manière dont les données de flux et de publication sont récupérées et présentées par l’intermédiaire de l’API.

Si vous rencontrez des problèmes lors de la récupération des publications depuis l’API et que vous pensez que cela ne fonctionne pas comme indiqué, veuillez vérifier les points suivants.

  • Vérifiez que le token d’accès que vous utilisez dispose des autorisations adéquates pour accéder aux publications qui vous intéressent.
  • Vérifiez que tous les appels d’API que vous effectuez pour récupérer des publications utilisent l’« id » qui vous a été renvoyé dans l’appel précédent et que vous ne créez pas manuellement des ID en fonction de la page, de l’utilisateur ou d’autres ID.

Les photos importées avec Instagram sont publiées en tant qu’actions Open Graph et nécessitent les autorisations Open Graph adéquates pour être lues par l’API Graph.

Dans le cas de photos Instagram, l’autorisation requise est « user_actions:instapp », car « instapp » est l’espace de noms de l’application Instagram.

Les actions Open Graph n’apparaissent pas dans la connexion /feed mais si une photo est importée à un endroit en tant qu’action Open Graph, il est possible d’y accéder avec les autorisations adéquates par l’intermédiaire de la connexion à l’album de l’utilisateur ou de la connexion /photos, le cas échéant.

Pour plus d’informations sur les autorisations Open Graph, cliquez ici.

Ceci est intentionnel. Notre système renvoie l’erreur ci-dessus pour les objets qui ont été supprimés ou sont invisibles, ce qui bloque les vérifications de confidentialité/des autorisations.

Ce comportement est normal et cette forme de pagination n’est pas prise en charge pour les commentaires.

Le champ total_count correspondant au paramètre récapitulatif du point de terminaison /{user-id}/accounts risque de renvoyer un nombre supérieur à ce qui est anticipé. Cela s’explique par le fait que le total_count inclut les Pages supprimées pour lesquelles l’utilisateur était également un administrateur.

Néanmoins, les données renvoyées par le point de terminaison proprement dit incluent uniquement les Pages qui n’ont pas été supprimées.

Le point de terminaison « /user/likes » est passé d’une pagination en fonction du temps (utilisant les paramètres « since » et « until ») à une pagination en fonction de curseurs (utilisant les paramètres « before » et « after »).

Pour en savoir plus sur cette évolution, consultez la page suivante : https://developers.facebook.com/docs/graph-api/using-graph-api/v2.3#paging

Avec le lancement des identifiants d’utilisateurs spécifiques à l’app, nous avons modifié la façon dont le point de terminaison renvoie les données.

Comme la version 1.0 est obsolète, nous aborderons ici la version 2.x. /v2.0/{id} peut renvoyer https://www.facebook.com/{id} ou peut renvoyer https://www.facebook.com/app_scoped_user_id/{id}.

Ceci est intentionnel. Cette erreur signifie que le token d’accès que vous essayez d’étendre ne peut pas accéder à l’ID d’app qui essaie d’étendre ce token.

La raison la plus probable de ce problème est que votre app est soumise à des restrictions démographiques et que nous avons détecté que les utilisateurs dont vous essayez d’étendre le token ne respectent pas ces restrictions (ou ne les respectent plus, par exemple car ils ont déménagé ou car nous avons désormais détecté plus précisément leur localisation).

La seconde raison la plus probable est que nous ne pouvons pas confirmer que les utilisateurs respectent les conditions (par exemple, nous ignorons leur localisation) et que les restrictions de votre app ne permettent pas à ces utilisateurs d’y accéder.

Depuis juillet 2013, il n’est plus possible d’utiliser le point de terminaison de recherche en utilisant un e-mail dans le type de recherche Utilisateur.

Par ailleurs, de nombreuses modifications ont été apportées à l’API Graph avec le lancement de la version 2.0. Les fonctions de recherche sur les publications publiques et de recherche par mots clés ne sont plus disponibles dans la version 2.0.

Veuillez consulter le changelog pour en savoir plus.

Toute application créée après le 30 avril 2014 utilise la version 2 ou ultérieure de l’API, qui ne renverra que les amis de votre app avec le point de terminaison /me/friends, comme vous le mentionnez. Par ailleurs, tous les ID utilisateur sont maintenant des ID app spécifiques, c’est-à-dire uniques, définitifs et propres à votre app.

Pour en savoir plus, consultez toutes les modifications et nouvelles fonctionnalités qui ont été mises en place dans le cadre de la version 2.0.

Le document relatif au champ email de l’objet User clarifie le comportement attendu dans cette situation, à savoir : « Ce champ ne sera pas renvoyé si aucune adresse e-mail valide n’est disponible. »

Dans un certain nombre de situations, vous pouvez penser qu’une adresse e-mail devrait être renvoyée pour un utilisateur, mais ce ne sera pas le cas. Pour des raisons de confidentialité et de sécurité, il est impossible de donner plus de précisions sur la raison exacte pour laquelle l’adresse e-mail d’un utilisateur donné ne sera pas renvoyée.

Les raisons possibles sont les suivantes :

  • Aucune adresse e-mail sur le compte.
  • Aucune adresse e-mail confirmée sur le compte.
  • Aucune adresse e-mail vérifiée sur le compte.
  • L’utilisateur a configuré un contrôle de sécurité qui lui demande de reconfirmer son adresse e-mail, ce qu’il n’a pas encore fait.
  • L’adresse e-mail de l’utilisateur n’est pas joignable.
Vous avez également besoin de l’autorisation étendue « email », même pour les utilisateurs ayant enregistré une adresse e-mail valide, confirmée et joignable.

Ces publications ne peuvent pas être récupérées par l’intermédiaire de l’API, car elles contiennent un contenu d’utilisateur qui a été repartagé sur une Page et cet utilisateur n’a pas autorisé l’app à voir son contenu.

Les publications d’utilisateurs partagées sur le journal d’une Page ne seront pas disponibles par l’intermédiaire de l’API si les utilisateurs ont désactivé les autorisations de base pour le type de contenu de ces publications.

Pour solutionner ce problème et voir les contenus photo manquants publiés par les fans, vous pouvez récupérer les albums des Pages grâce au token d’accès de Page. Les photos devraient se trouver dans l’album Photos du journal.

Même si une publication est publique et mentionne la Page qui fait l’objet de la demande, votre app ne peut pas voir cette publication sans l’autorisation read_stream du propriétaire de cette publication. Cela signifie que le point de terminaison {page_id}/tagged ne renvoie pas toutes les publications.

Pour en savoir plus, consultez le document sur le fil de la Page.

Il existe des cas où une app donnée (voire toutes les apps) ne pourra pas obtenir toutes les informations à propos d’un utilisateur Facebook en raison des paramètres de confidentialité de cet utilisateur. Cela s’applique également lorsque vous voulez accéder aux publications faites par cet utilisateur alors que votre app est censée pouvoir voir les publications (par exemple gestion des Pages).

Par exemple, lorsqu’un utilisateur a bloqué l’app ou a désactivé l’accès à ses informations via l’API pour toutes les apps utilisant la plate-forme Facebook.

Cette fonctionnalité a été supprimée avec la sortie de la version 2.1 de l’API Graph. Pour les apps créées avant le 7 août 2014, ce champ n’existe plus dans signed_request.

Pour les apps créées après cette date, la propriété liked renverra toujours true, que la personne ait aimé la Page ou non.

Utilisez directement les liens paging.next et paging.previous renvoyés dans la réponse pour accéder aux autres pages de résultats. En utilisant les liens fournis, vous vous assurez que votre application continuera de fonctionner lorsque le format des liens de pagination évoluera.

Tout comme la plupart des éléments de l’API, le but n’est pas d’avoir un mappage exactement identique des fonctionnalités disponibles sur le site web Facebook principal. Ce que l’IU Statistiques de Pages appelle la portée organique diverge grandement et est calculé différemment de la portée organique telle que définie dans l’API.

Par exemple, la valeur « organic » dans l’IU Statistiques de Pages correspond à la valeur « unpaid » de l’indicateur page_impressions_by_paid_non_paid_unique disponible dans l’API Graph.

Nous envisageons de faire coïncider les deux systèmes, mais cela peut prendre du temps.

Cette erreur indique que l’utilisateur associé au token d’accès n’est pas autorisé à voir cette Page pour des raisons de confidentialité. Par exemple, la Page peut être non publiée et l’utilisateur n’est peut-être pas un administrateur autorisé de la Page.

Cette erreur est généralement générée lorsque vous essayez de collecter des statistiques pour une Page très active. Vous pouvez résoudre ce problème en limitant l’intervalle de temps sur lequel vous demandez des statistiques en utilisant les champs « since » et « until ».

Il s’agit d’un comportement normal pour les apps test et les apps en mode développement. Une fois que votre app aura été publiée, cela fonctionnera comme prévu.

Le bug associé à cette contrainte de conception peut être consulté ici.

Seul un administrateur, un éditeur ou un modérateur peut lire les messages de la Page et en envoyer. Les personnes avec d’autres rôles, comme les annonceurs et les analystes, ne peuvent pas lire les conversations d’une Page.

Consultez cette page d’aide pour en savoir plus sur les différents rôles sur une Page : https://www.facebook.com/help/289207354498410.

Les totaux des « page_fans » et « page_fans_country » ne sont pas toujours égaux. De nombreux facteurs peuvent avoir une incidence sur la valeur « page_fans_country ». Par exemple, certains fans de la Page peuvent ne pas avoir configuré leur pays de résidence sur leur compte, d’autres peuvent avoir configuré un paramètre de confidentialité qui masque leur pays de résidence.

Pour en savoir plus sur les paramètres de confidentialité de Facebook, consultez la page d’aide suivante : https://www.facebook.com/help/445588775451827.

Certaines publications de Page publiques sont des repartages de contenu d’utilisateur. Si l’utilisateur qui a créé la publication n’a pas donné les autorisations nécessaires à l’app, l’app ne peut pas accéder à ses publications par l’intermédiaire de l’API Graph et ne peut donc pas publier de commentaires sur ces publications.

Les publications qui sont créées en ligne dans le cadre d’une création de contenu publicitaire ne peuvent pas être boostées séparément. Par conséquent, ces publications n’apparaîtront pas non plus dans un appel au point de terminaison /promotable_posts d’une Page.

Cela se produit si vous utilisez une app qui est toujours en mode développement pour programmer les publications. Utilisez une app qui est déjà en ligne et cela devrait fonctionner sans problème.

Nous ne prenons actuellement pas en charge la création, la mise à jour ni la suppression des photos de couverture par l’intermédiaire de l’API. Veuillez nous en excuser.

Pour en savoir plus sur la photo de couverture dans l’API, accédez à la page suivante : https://developers.facebook.com/docs/graph-api/reference/cover-photo/#Creating

Ce comportement est normal. Les administrateurs de Page ne peuvent pas publier sur des Pages en tant qu’administrateurs avec l’API Graph. Cette fonctionnalité n’est disponible que sur le site http://www.facebook.com/ et sur nos apps mobiles.

Non, il est impossible d’obtenir la liste complète des personnes ayant ajouté une mention J’aime à une Page. Il s’agit d’une configuration par défaut.

Vérifiez que vous utilisez un token d’accès de Page lorsque vous effectuez des actions au nom d’une Page. Ce message d’erreur indique que vous utilisez un token d’accès utilisateur au lieu d’un token d’accès de Page.

Pour en savoir plus sur les différents types de tokens d’accès, accédez à la page suivante : https://developers.facebook.com/docs/facebook-login/access-tokens

C’est impossible. L’épinglage de publications et la lecture de publications épinglées ne sont disponibles que sur les produits Facebook natifs.

Si la mise en miroir des commentaires a été activée pour les URL externes à un moment donné, les réactions aux publications pour lesquelles les commentaires sont mis en miroir sont consignées avec l’URL proprement dite et renvoyées lors de l’appel. {URL-id}/reactions>

À l’heure actuelle, nous ne prenons pas en charge l’extraction de données dépassant plus de 1 000 valeurs de répartition du point de terminaison /app_insights/app_event. Si vous souhaitez répartir les données en catégories spécifiques, nous vous suggérons d’utiliser l’IU de Facebook Analytics pour obtenir des sections de points de données spécifiques se rapportant par exemple à des pays particuliers.

Vous appelez probablement le point de terminaison trop rapidement, avant même que les données aient atteint nos serveurs.

Il faut attendre une ou deux secondes après les appels à l’API pour permettre aux informations de se propager sur tous nos serveurs.

Généralement, l’indicateur page_fans_country constitue un sous-ensemble du nombre de page_fans. Cet indicateur permet d’obtenir une répartition des fans de la Page par pays, à condition que nous puissions déterminer avec précision le pays de l’utilisateur.

Cet indicateur inclut également les principaux pays uniquement (par nombre de fans) pour les fans d’une Page donnée plutôt que la totalité des pays dans lesquels il y a des fans. Concernant les Pages ayant des fans dans de nombreux pays, les pays dont la population est la plus faible ne sont pas inclus.

L’API ne prend pas en charge l’utilisation de la pagination en fonction de repères.

Vous devriez plutôt utiliser soit les liens « paging » qui sont renvoyés à la fin de chaque réponse de l’API Graph, soit la pagination en fonction de curseurs, qui est privilégiée.

Pour plus d’informations sur la pagination adéquate avec l’API Graph, consultez la page : https://developers.facebook.com/docs/graph-api/using-graph-api/v2.3#paging

Il existe des tokens d’accès de courte et de longue durée. Un token d’accès de courte durée est prévu pour une session courte et expirera généralement au bout de quelques heures.

Vous pouvez échanger un token de courte durée contre un token de longue durée, qui aura une durée d’utilisation d’environ 60 jours.

Pour en savoir plus, consultez le document sur les tokens d’accès.

Ceci est intentionnel. L’API Search respecte la confidentialité sur Facebook, s’adapte à l’utilisateur dont vous utilisez le token d’accès, ne prend pas en charge la recherche par hashtag et n’est pas conçu pour avoir des résultats identiques à ceux obtenus lorsque vous lancez une recherche dans les suggestions sur Facebook.com.

Pour être tout à fait explicite, nous ne proposons pas et n’avons pas pour objectif que l’API Search renvoie un volume de résultats identique ou des résultats spécifiques identiques à ceux obtenus sur Facebook.com. Par ailleurs, en règle générale, les publications renvoyées par l’intermédiaire de l’API sont soumises à des contrôles de confidentialité et de sécurité plus stricts que les mêmes publications sur Facebook.

Notre système applique des plafonds pour les appels d’API effectués par les apps. Pour en savoir plus sur les différents plafonds et éviter à votre app d’être régulée, consultez la page web https://developers.facebook.com/docs/marketing-api/api-rate-limiting

Instant Articles

Vous pouvez ajouter des images GIF animées à votre article à l’aide d’un élément <figure> qui encapsule un élément <img> faisant référence à l’URL de l’image GIF. Comme pour les autres images, vous pouvez ajouter des légendes et des attributions aux images GIF.

Pour obtenir plus d’informations et des exemples, consultez la documentation.

Vous pouvez réutiliser l’URL d’un flux sur différentes pages, mais seuls les articles ayant une URL réglementaire correspondant aux domaines revendiqués par la page seront ingérés.

Nous vous recommandons d’utiliser des flux RSS distincts pour chaque page contenant uniquement les articles qui doivent être ingérés par cette page.

Vous avez la possibilité d’ajouter des contenus sociaux intégrés pris en charge, notamment des vidéos, en ayant recours aux contenus sociaux intégrés. Vous pouvez ajouter tout autre lecteur vidéo tiers à votre article en tant que contenu interactif intégré.

Vous pouvez intégrer des graphiques et des contenus interactifs à vos articles en utilisant une balise <figure> avec la classe op-interactive. La figure doit contenir une balise <iframe> qui contient le contenu à intégrer.

Pour obtenir davantage d’informations et des exemples, cliquez ici.

Vous pouvez préciser une légende à l’aide de l’élément <figcaption>. Dans cette légende, vous pouvez ajouter une attribution à l’aide de l’élément <cite>.

Pour obtenir plus d’informations et des exemples, consultez la documentation disponible ici.

Lorsqu’un article est en mode Brouillon, seuls les administrateurs de la Page le voient en tant qu’article instantané. Une fois l’article publié et en mode Live, il peut être partagé par n’importe qui sur Facebook et s’affiche en tant qu’article instantané pour tout le monde.

Vérifiez que vous avez accordé l’autorisation pages_manage_instant_articles à l’application. Cette autorisation est requise pour appeler des méthodes de l’API permettant de lire et de mettre à jour les articles instantanés de votre page.

Pour en savoir plus sur l’utilisation de l’API, cliquez ici.

Si vous utilisez l’attribut dir="rtl" pour afficher une langue écrite de droite à gauche dans votre article, il est possible que vous affichiez l’article en question dans une application qui ne prend pas en charge les langues écrites de droite à gauche dans les articles instantanés.

Vérifiez que vous utilisez bien la dernière version de l’application. La version minimale de chaque application compatible avec les langues écrites de droite à gauche est la suivante :

  • Facebook pour iOS : 52.0
  • Facebook pour Android : 69.0
  • Gestionnaire de Pages pour iOS : 44.0
Notez que nous ne prenons pas en charge les langues écrites de droite à gauche dans le Gestionnaire de Pages pour Android actuellement.

Vérifiez si l’attribut dir="rtl" a été défini sur la balise <body> de votre article. Évitez de définir cet attribut pour votre article si ce dernier n’est pas présenté dans une langue qui s’écrit de droite à gauche.

Vérifiez que vous avez défini l’attribut dir dans la balise body de votre article. Pour les langues qui se lisent de droite à gauche, vous devez définir l’attribut dir sur « rtl ».

L’aperçu d’un article dans le fil d’actualité utilise l’image indiquée dans la balise méta og:image de la version web de l’article. Vous pouvez également choisir de remplacer l’image par une vidéo : ajoutez la classe « fb-feed-cover » à toute vidéo de votre article. Cliquez ici pour en savoir plus sur les aperçus dans le fil d’actualité.

Lorsque vous partagez l’URL d’un article avant la publication de l’article instantané concerné, celle-ci redirigera les personnes vers la version web mobile de l’article. Une fois l’article instantané publié, tous les partages du lien, notamment ceux qui ont eu lieu avant la publication de l’article concerné, afficheront automatiquement l’article instantané lorsqu’ils sont ouverts sur un appareil mobile.

Pour le moment, la mesure des vues n’inclut que les utilisateurs d’iOS. Les vues sur les appareils Android sont comptées séparément à l’aide de la mesure android_views.

Cliquez ici pour en apprendre davantage à ce sujet.

Nous ne prenons pas encore en charge le fil de développement dans le Gestionnaire de Pages pour Android. Pour le moment, une solution de contournement pour afficher vos articles sur Android consiste à essayer d’ajouter les articles à votre flux de production en tant que brouillons.

Pour modifier vos articles instantanés, vous pouvez utiliser l’interface de la Page. Pour ce faire, accédez à votre Page dans votre navigateur, puis à Outils de publications > Articles instantanés. De là, vous pouvez voir vos articles et les modifier directement. Pour en savoir plus, consultez la page suivante : https://developers.facebook.com/docs/instant-articles/publishing.

Le délai d’attente pour le téléchargement du fil est actuellement de 30 secondes.

Non, le lien partagé doit être l’URL réglementaire de l’article. Si l’URL est modifiée, par exemple si vous y ajoutez des paramètres, elle sera considérée comme une URL différente.

L’ensemble des erreurs et des avertissements trouvés lors de l’ingestion de votre flux RSS seront affichés dans l’onglet Articles instantanés de votre page Paramètres. Vous pouvez également consulter les avertissements et les erreurs pour chaque article en cliquant sur l’article dans l’onglet Articles instantanés de la page Outils de publication.

Vérifiez que votre flux RSS respecte le format indiqué ici.

L’URL réglementaire de vos articles doit également contenir le domaine configuré pour votre page ou un sous-domaine de ce dernier. Si vous voyez que de nouveaux articles sont ingérés, mais que les mises à jour des articles existants ne s’affichent pas, vérifiez que vous avez incrémenté l’horodatage « op-modified ».

Cliquez ici pour en savoir plus à ce sujet.

La plupart du temps, vos articles ne sont pas mis à jour à partir du flux RSS, car l’horodatage op-modified de l’article dans le flux est le même que celui de la dernière version que nous avons récupérée. Nous ne mettons à jour un article que si l’horodatage de ce dernier est plus récent que celui de la version précédente.

En outre, vous devez également vous assurer que la même URL réglementaire a été utilisée dans la dernière version de l’article.

Cliquez ici pour accéder à la documentation indiquant de quelle manière nous récupérons les articles depuis le flux RSS.

Nous tentons de charger et d’analyser intégralement votre flux RSS en 10 secondes. Cette erreur indique que le processus n’a pas abouti.

Une façon de résoudre ce problème est d’inclure moins d’éléments dans votre flux RSS. Par exemple, vous pouvez choisir d’inclure uniquement les articles qui ont été ajoutés ou modifiés au cours des 10 dernières minutes. Puisque le flux est récupéré toutes les trois minutes, il s’avère inutile d’inclure les articles qui n’ont pas été modifiés.

Malheureusement, nous ne disposons pas d’une liste d’adresses IP statiques pour le robot d’indexation. Cependant, vous pouvez utiliser l’agent utilisateur de notre robot d’indexation à la place : facebookexternalhit/1.1

En cas de mise à jour d’un article datant de plus de 24 heures, selon sa date op-modified, l’article n’est pas inclus dans l’extraction. Cela signifie que l’heure modifiée doit être à moins de 24 heures de l’heure modifiée définie dans l’article existant et non de l’heure actuelle. Dans l’éventualité où la mise à jour est ignorée, vous pouvez apporter les modifications aux articles manuellement à l’aide de l’outil de modification en ligne des articles instantanés.

Cliquez ici pour en savoir plus à ce sujet.

Vérifiez si les articles en double utilisent des URL réglementaires différentes. Nous utilisons l’URL réglementaire d’un article en tant qu’identifiant unique. Les articles qui ont des URL réglementaires différentes seront donc traités comme des articles distincts.

Parmi les problèmes courants, votre CMS peut publier des mises à jour d’articles avec une URL différente. En résultat, ces mises à jour sont ingérées en tant que nouvel article.

Oui, chaque Page est exclusivement associée à un nom de domaine. Il s’agit d’un mappage 1:1. Nous exigeons que les articles instantanés appartenant à une Page particulière disposent d’URL réglementaires appartenant au domaine indiqué ou à un sous-domaine de celui-ci.

Toutefois, le domaine de l’URL du flux RSS ne doit pas nécessairement correspondre à celui associé à la Page. Cette restriction concerne uniquement les URL réglementaires des articles dans le flux.

Si vous souhaitez publier des articles sur différentes pages en fonction de leur langue, vous devez configurer des flux RSS différents pour chaque langue et configurer chaque page pour utiliser le flux RSS approprié.

Non, lorsqu’un article a été intégré depuis votre flux RSS, il reste stocké en tant qu’article instantané tant qu’il n’est pas supprimé à partir des outils de publication de votre Page. Vous pouvez alors le retirer en toute sécurité de votre flux RSS pour accélérer la récupération suivante.

Pour le moment, il n’existe aucun moyen de publier ou de supprimer des articles par l’intermédiaire d’une API. Sachez toutefois que nous y travaillons.

Le bouton J’aime utilise la couleur d’accentuation configurée dans les paramètres du style de vos articles. Assurez-vous d’avoir défini une couleur distincte de celle de votre en-tête.

En outre, le bouton J’aime ne s’affiche que si l’utilisateur qui consulte l’article n’a pas encore indiqué aimer la Page. Par conséquent, le bouton ne s’affiche pas chez les administrateurs de la Page qui ont déjà indiqué aimer celle-ci.

Vérifiez que vous n’avez pas utilisé plusieurs balises <br> à la suite. Pour scinder le texte de votre article en plusieurs paragraphes, nous vous recommandons d’utiliser des balises <p> plutôt que des sauts de ligne.

Vérifiez que vous avez ajouté la classe « op-tracker » à la balise <figure> qui encapsule le pixel de suivi. Sans cette balise, il sera traité comme une intégration d’image.

Vérifiez que vous utilisez un format de fichier vidéo pris en charge. Cliquez ici pour obtenir la liste de tous les formats vidéo pris en charge.

Vous devez également vérifier que l’intégration de la vidéo est correctement englobée dans une balise <figure> et que vous n’encapsulez pas la vidéo dans un paragraphe (balise <p>).

Cet avertissement s’affiche généralement si vous avez intégré du contenu autre que du texte, comme des images ou des intégrations de contenus interactifs, aux paragraphes (balises <p>). Les paragraphes doivent contenir uniquement le corps du texte, et tout autre contenu doit être ajouté dans la balise <figure> ou d’autres éléments conteneurs adéquats.

Non, l’élément de légende (<figcaption>) prend uniquement en charge les balises <h1>, <h2> et <cite>. La balise de paragraphe (<p>) n’est pas prise en charge.

L’attribut « muted » n’est pas compatible avec les éléments <video> pour le moment.

Les publicités dans les articles sont définies à l’aide de l’élément HTML5 standard <figure>, qui encapsule un élément <iframe> contenant le balisage de votre publicité. Vous pouvez appliquer la classe op-ad à un élément <figure> pour indiquer une publicité pour un article. Vous pouvez indiquer des publicités de deux manières : en précisant l’URL de la publicité directement avec l’attribut « src » dans l’iFrame ou en incorporant l’intégralité de l’HTML et des scripts sans échappement à l’iFrame.

Pour en savoir plus sur les publicités, consultez la page suivante : https://developers.facebook.com/docs/instant-articles/reference/ad.

L’élément d’image standard ne prend pas en charge les images SVG. À la place, vous pouvez utiliser une intégration de contenu interactif (op-interactive) et ajouter un élément <img> dans l’iFrame, avec l’attribut « src » défini sur l’URL de l’image SVG.

Vous pouvez utiliser l’élément carte documenté sur cette page : https://developers.facebook.com/docs/instant-articles/reference/map. Cette méthode est recommandée pour ajouter une carte aux articles instantanés.

Si vous ajoutez une intégration de Google Maps à votre article en tant qu’intégration de contenu interactif, un problème connu lié au fonctionnement de cette intégration peut empêcher l’affichage de la carte. Pour contourner ce problème, vous devez insérer l’iFrame qui charge le contenu de la carte (https://www.google.com/maps/embed?...) dans un autre iFrame.

Vous pouvez intégrer des modules interactifs avec une figure op-interactive. Vous trouverez des détails supplémentaires et des exemples de code à l’adresse suivante : https://developers.facebook.com/docs/instant-articles/reference/interactive.

Pour définir une hauteur, ajoutez l’attribut height à l’élément <iframe> qui encapsule votre contenu intégré. La valeur de l’attribut doit être un entier indiquant la hauteur en pixels. La hauteur ne peut pas dépasser 960 pixels.

Vous pouvez ajouter une couverture en ajoutant une balise <figure> dans l’en-tête. Vous pouvez utiliser une image ou une vidéo comme couverture en ajoutant une balise <img> ou <video> dans la figure.

Pour en savoir plus sur les couvertures, cliquez ici.

Pour ajouter un espacement entre des images, vous pouvez choisir d’insérer des paragraphes vides entre celles-ci, par exemple : <p>&nbsp;</p>.

Pour ajouter une attribution, utilisez un élément <cite> au sein de l’élément <figcaption>.

Sur les photos de couverture, vous pouvez configurer l’attribution de manière à ce qu’elle soit toujours visible en indiquant explicitement l’un des attributs d’alignement vertical sur l’élément <cite>. Sinon, votre citation apparaît uniquement lorsque vous agrandissez l’image.

Pour intégrer un contenu social, ajoutez un élément figure avec la classe op-social, puis ajoutez un iFrame contenant le contenu à intégrer.

Vous pouvez consulter ce document pour en apprendre davantage et voir des exemples de code.

Vous devez utiliser un lien direct vers un fichier vidéo (par exemple, un fichier mp4) pour ajouter une couverture. Étant donné que les vidéos hébergées sur Facebook ne fournissent pas de lien direct, vous devez héberger votre vidéo sur un autre site pour pouvoir l’utiliser en tant que couverture.

Vous pouvez utiliser des balises HTML à l’intérieur des éléments d’une liste, par exemple pour mettre du texte en gras ou pour ajouter des liens. Afin de personnaliser la couleur ou le style de la police, vous pouvez utiliser Style Editor sur l’interface de la Page Facebook (Paramètres -> Articles instantanés).

Si vous intégrez une vidéo avec l’élément HTML <video>, ce n’est pas possible, car nous ne prenons pas en charge la lecture de plusieurs vidéos à la suite.

Si vous intégrez un lecteur vidéo en tant que contenu social intégré dans une iFrame, ce doit être possible dans la mesure où votre lecteur intégré le prend en charge.

Les citations ne sont pas prises en charge, elles doivent être placées à l’extérieur de la balise de paragraphe.

Si le titre de l’article est assez long pour tenir sur deux lignes, seul le titre apparaît dans le fil d’actualité. Si le titre tient sur une seule ligne, l’aperçu dans le fil d’actualité affiche également le début du corps de l’article.

Assurez-vous de ne pas avoir ajouté l’attribut data-fb-disable-autoplay à vos vidéos.

Si vos vidéos ne se lancent pas automatiquement pour une personne en particulier, assurez-vous que la fonction de lecture automatique des vidéos n’est pas désactivée dans les paramètres de l’application Facebook. Cliquez ici pour découvrir comment vérifier cela.

Pour afficher une vidéo dans l’aperçu d’un article dans le fil d’actualité, ajoutez la classe « fb-feed-cover » à toute vidéo de votre article. Cliquez ici pour en savoir plus sur les aperçus dans le fil d’actualité.

Nous exigeons l’inclusion d’un élément <time> au balisage HTML de chacun de vos articles, en utilisant la classe op-published pour indiquer la date/l’heure de la publication initiale de l’article concerné.

La classe op-modified n’est pas exigée. Vous devrez inclure un élément <time> avec cette classe si vous mettez à jour le contenu d’un article et souhaitez que nous mettions à jour la version de ce dernier enregistrée au sein de notre système.

Vérifiez que vous avez intégré votre texte dans des paragraphes (balises <p>). Pour en savoir plus sur la création du balisage de votre article, cliquez ici.

Vérifiez que votre balise <figure> n’est pas intégrée dans des paragraphes (balises <p>). Les images doivent être insérées dans des balises figure directement logées sous la balise de l’article.

Malheureusement, il n’est pas possible d’ajouter des légendes aux images individuelles d’un diaporama. Vous pouvez seulement ajouter une légende unique à un diaporama dans son ensemble.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter la documentation sur les diaporamas.

Vous pouvez ajouter les mentions J’aime et les commentaires à une image en précisant l’attribut « data-feedback » sur la balise <figure> qui contient l’image. Par exemple, l’ajout de l’attribut data-feedback="fb:likes,fb:comments" affiche à la fois les mentions J’aime et les commentaires sur l’image.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter la documentation sur l’attribut feedback.

Lorsque vous définissez la largeur de certains éléments, comme un contenu interactif intégré, utilisez un entier indiquant la largeur en pixels. Par défaut, les contenus occupent toute la largeur de l’écran.

Pour afficher un contenu interactif intégré sans aucune marge, vous pouvez ajouter la classe no-margin à l’iFrame contenant votre contenu.

Si nous avons déjà approuvé un flux RSS pour votre Page, il n’est pas nécessaire de le renvoyer pour certification si vous décidez de modifier son URL.

Nous associons chaque page à un nom de domaine unique. Il n’est pas nécessaire que l’URL du flux RSS elle-même corresponde à ce nom de domaine. Toutefois, l’URL réglementaire de chaque article du flux doit appartenir au même domaine ou à son sous-domaine. Si vous modifiez uniquement l’URL du flux RSS, vous ne rencontrerez aucun problème.

Si vous mettez également à jour l’URL réglementaire des articles afin de désigner un autre domaine, vous devez demander la mise à jour de ce domaine par le biais de votre gestionnaire partenaire, qui devrait pouvoir vous guider tout au long du processus.

SDK iOS

Vérifiez qu’un identifiant iPhone Store réel et un identifiant iPad Store (à des fins de test, il n’est pas nécessaire d’utiliser votre identifiant réel, vous pouvez utiliser celui de n’importe quelle app disponible sur l’App Store d’Apple) sont configurés sur votre application Facebook et que les plates-formes iOS et iPad sont activées dans les plates-formes répertoriées dans l’Espace Apps.

Il s’agit d’une configuration par défaut. La boîte de dialogue Fil publie le contenu avec une pièce jointe, il n’est donc pas possible de personnaliser le contenu en ajoutant des pièces jointes supplémentaires.

SDK Javascript

Veuillez vous référer au document ici pour accéder à des recommandations qui vous permettront d’optimiser vos images afin de générer des aperçus incroyables.

Les données de réponse sont disponibles uniquement si l’utilisateur est connecté à votre app via Facebook et s’il a autorisé publish_actions. Vous pouvez en savoir plus ici.

Ceci est une modification intentionnelle. Nous avons raccourci la liste d’amis afin d’améliorer la pertinence des invitations à un jeu. Notez que les joueurs peuvent toujours sélectionner autant d’amis qu’avec le champ Rechercher.

La bonne nouvelle, c’est qu’avec cette modification, nous avons observé une hausse du nombre de clics et une augmentation considérable du TDC global. Nous espérons poursuivre l’optimisation de ce canal et trouver de nouvelles méthodes pour s’assurer que les bons jeux soient présentés aux bonnes personnes.

Partage de lien

Le robot d’indexation recherche un enregistrement AAAA et renvoie un code de réponse 0 s’il n’en trouve aucun. Assurez-vous que votre enregistrement AAAA est bien à jour lorsque vous modifiez votre URL ou votre serveur.

Reportez-vous à Mise à jour des URL pour en savoir plus.

Si vous changez les balises og:title, og:image, etc., les modifications ne s’appliqueront qu’aux futurs partages du lien en question.

Si une personne ou une Page partage un lien et s’il y a eu plus de 50 interactions avec la publication (commentaires, mentions J’aime, partages, etc.), le titre ne peut pas être modifié. Ainsi, un site ne pourra pas changer les détails d’un lien avec lequel vous avez interagi pour donner l’impression que vous avez interagi avec autre chose. Toutes les autres propriétés peuvent être modifiées à tout moment.

Si vous avez partagé un lien et mis à jour l’image, le partage initial continuera d’afficher l’ancienne image à moins que vous ne l’actualisiez dans la publication.

Pour actualiser l’image du lien dans une publication :
  1. Accédez à la publication dans votre fil d’actualité.
  2. Cliquez sur les points de suspension en haut à droite de la publication.
  3. Sélectionnez Actualiser la pièce jointe à partager.

Nous figeons les titres lorsqu’un certain nombre d’actions ont été exécutées sur cet objet (décrites ici : Mise à jour des URL.

De nombreux facteurs entrent en jeu dans la façon dont une image est recadrée. Par exemple, nous tentons de centrer l’image autour des visages que nous parvenons à détecter.

Pour les grandes images, essayez de conserver des proportions aussi proches que possible de 1,91:1 pour qu’elles soient entièrement visibles dans le fil, sans nécessiter de recadrage.

Les publications de Page utilisent toujours une image de grande taille au format paysage pour les partages de lien. Ce format est le même dans le fil sur ordinateur et sur mobile. Essayez de maintenir des proportions aussi proches que possible de 1,91:1 pour que vos images soient entièrement visibles dans le fil, et ne nécessitent pas de recadrage.

Il se peut que votre lien ait été signalé par notre système de filtrage du contenu. Si vous pensez qu’il s’agit d’une erreur, veuillez soumettre un rapport sur notre page d’aide, en n’oubliant pas d’inclure l’URL concernée.

Les images étant mises en cache de manière asynchrone, il arrive qu’elles ne s’affichent pas lorsqu’une personne partage votre contenu pour la première fois. Pour éviter cela :

Tous les partages et toutes les mentions J’aime sont liés à une URL spécifique (ce que nous appelons une URL réglementaire). Modifier la structure du site pour utiliser de nouvelles URL permettra donc de commencer à attribuer des mentions J’aime et des partages à ces nouvelles URL.

Reportez-vous à Mise à jour des URL pour en savoir plus.

Tous les partages et toutes les mentions J’aime sont liés à une URL spécifique (ce que nous appelons une URL réglementaire). Modifier la structure du site pour utiliser de nouvelles URL permettra donc de commencer à attribuer des mentions J’aime et des partages à ces nouvelles URL.

Reportez-vous à Mise à jour des URL pour en savoir plus.

Les images inférieures à 600 x 315 pixels mais supérieures à 200 x 200 pixels s’affichent sous la forme d’une petite image carrée.

Nous considérons toutes les URL d’image comme immuables, car celles-ci servent à mettre en cache les ressources à différents niveaux. Si vous devez donc remplacer une image, vous devez également utiliser une nouvelle URL. Une fois le cache modifié, nous récupérerons la nouvelle image et le problème se résoudra de lui-même.

Si vous utilisez une URL différente et que l’ancienne image s’affiche toujours, vous pouvez également accéder au Débogueur de partage et forcer une nouvelle récupération de l’URL :

Toutes les URL doivent être absolues, car elles représentent l’emplacement réglementaire d’une ressource (page/image). Nous pouvons ainsi attribuer les partages et les mentions J’aime à l’URL correcte et proprement mettre en cache les images.

L’image d’origine n’est plus disponible, est trop grande ou n’a pas pu être récupérée à cause d’un problème temporaire. Assurez-vous que l’URL de l’image est accessible à notre robot d’indexation, ne dépasse pas 8 Mo et s’affiche après un temps de latence (moins de quelques secondes).

Lorsque vous modifiez la balise og:image d’une page, assurez-vous de ne pas supprimer l’ancienne image de votre site, car les partages existants afficheront cette zone blanche.

API Marketing

Cela est dû à un retard de réplication dans nos centres de données. Ce processus prend plusieurs secondes et pendant ce laps de temps, l’ID d’objet n’est pas accessible par le biais de l’API.

Si vous essayez de lire les détails d’une publicité avant qu’elle ne soit entièrement enregistrée, vous risquez de recevoir un GraphMethodException avec un message tel que Unsupported get request. Object with ID 'XXXXXXXXXXXXXXXXXX' does not exist, cannot be loaded due to missing permissions, or does not support this operation.

En attendant un instant avant d’essayer d’accéder aux détails de la publicité, vous devriez mettre fin à ce problème.

Parfois, vous pouvez rencontrer une erreur de validation lorsque vous essayez d’utiliser un contenu en particulier dans une campagne donnée. Cela peut se produire lorsque l’objectif de la campagne est incompatible avec le contenu que vous utilisez. En voici un exemple : votre contenu redirige vers un jeu Canvas, alors que l’objectif de la campagne est « MOBILE_APP_INSTALLS ».

Pour résoudre les erreurs de validation que vous rencontrez, suivez les Recommandations de validation de l’API Marketing.

Vérifiez que les sessions d’importation qui ne contenaient pas les articles en question ne contenaient aucun problème.

Les articles ne seront supprimés que s’ils n’existent plus dans le fil d’une session d’importation réussie lorsque le paramètre deletion_enabled est configuré sur vrai.

Si vous rencontrez cette erreur, vérifiez le statut du compte publicitaire spécifié. Cette erreur est souvent générée lorsque le statut du compte publicitaire est non soldé.

Ce comportement est normal car les données des statistiques de Page ne sont stockées que pendant deux ans sur l’infrastructure backend. Il est donc logique que l’appel renvoie des valeurs nulles. Les seuls éléments qui ne seront pas nuls seront les mentions J’aime/commentaires/partages en ligne relatifs à une publication, car ces données seront conservées par la publication elle-même.

Vérifiez la syntaxe des caractéristiques de ciblage ; contrôlez en particulier que les paramètres et valeurs geo_locations sont valides.

Lorsque vous créez une publicité avec certains objectifs, les spécifications de conversion par défaut seront appliquées. Si vous modifiez les spécifications de conversion, les spécifications existantes seront remplacées.

Notez que certains objectifs n’auront pas de spécifications de conversion par défaut et qu’elles doivent être indiquées explicitement.

Cela peut s’expliquer par le fait que l’audience work_positions du pays que vous ciblez est si petite qu’elle n’impacte pas la portée estimée. Nous continuons à collecter des données, ce qui, nous l’espérons, améliorera le nombre de personnes ajoutées à l’exclusion work_positions, impactant ainsi la portée estimée.

Cela se produit car la migration Sécurité du flux de publication des URL est activée sur votre app.

Si ce paramètre est activé sur votre app, le système n’autorisera la création d’aucune publicité pour un lien publié d’aucune sorte, sauf si ces publicités redirigent vers l’URL de Canvas référencée dans les paramètres de votre app. Il n’est normalement pas nécessaire que ce paramètre soit activé, soit si votre app est une app Canvas qui ne poste que des actualités qui renvoient au domaine de l’app Canvas.

L’utilisateur est probablement associé au compte par l’intermédiaire d’une association à Business Manager, qui n’apparaîtra pas comme association explicite à l’API Graph.

Vérifiez que les catégories de partenaires sont indiquées dans le champ de ciblage approprié. Les catégories de partenaires récupérées à partir du point de terminaison « /partnercategories » contiennent un champ intitulé « targeting_type » qui indique le champ de ciblage que vous devez utiliser lorsque vous spécifiez un type de ciblage.

Par exemple, si votre catégorie de partenaires renvoie le « targeting_type » de « behaviors », vous devez alors utiliser cette catégorie de partenaires dans le champ « behavior » de vos caractéristiques de ciblage.

Pour en savoir plus sur les types de ciblage et les catégories de partenaires, accédez à la page suivante : https://developers.facebook.com/docs/marketing-api/partnercategories/v2.3#targeting_types

Cette erreur peut survenir lorsqu’aucune inclusion/exclusion n’a été configurée pour une audience personnalisée. La meilleure façon de résoudre ce problème est de créer une nouvelle audience personnalisée, sans oublier de configurer des inclusions/exclusions.

Pour plus d’informations sur les audiences personnalisées, consultez la page suivante : https://developers.facebook.com/docs/marketing-api/custom-audience-targeting/v2.3.

Un ensemble de publicités peut avoir à la fois un champ daily_budget et un champ lifetime_budget. La valeur du champ daily_budget définie dans la devise de votre compte doit être au minimum de 100 centimes et la durée doit être supérieure à 24 heures. Si vous envoyez une demande pour l’un de ces champs, les deux seront renvoyés. La valeur zéro sera renvoyée lorsqu’un champ n’est pas utilisé.

Pour en savoir plus, consultez la page : https://developers.facebook.com/docs/reference/ads-api/adset.

Le point de terminaison adcampaign_groups utilise la pagination en fonction de curseurs, et ne renvoie donc pas les champs de nombre, de limite et de repères. Nous vous recommandons d’utiliser la pagination en fonction de curseurs pour tous les points de terminaison afin d’obtenir des résultats cohérents.

Pour plus d’informations sur l’utilisation de la pagination en fonction de curseurs, consultez la page : https://developers.facebook.com/docs/graph-api/using-graph-api/v2.0#paging.

Certaines des publications ont peut-être été créées en ligne. Pour récupérer ces publications en ligne, consultez la note sur le champ /promotable_posts « is_inline » à la fin de cette section : https://developers.facebook.com/docs/reference/ads-api/adcreative/v2.2#object_story_spec

Plateforme Messenger

Les agents des discussions automatisées (dits « bots ») doivent informer les utilisateurs qu’il s’agit d’un service automatisé :

  • au début de chaque conversation ou fil de discussion ;
  • après un certain laps de temps ;
  • quand une conversation avec un véritable agent est transférée à un agent virtuel.

En savoir plus sur cette politique.

Lorsque les lois applicables l’exigent, les agents des discussions automatisées (dits « bots ») doivent informer les utilisateurs qu’il s’agit d’un service automatisé. Même en l’absence de loi applicable, cette pratique est fortement recommandée pour éviter de surprendre les utilisateurs. En savoir plus sur cette politique.

Oui, une app Facebook peut s’abonner à plusieurs Pages. Une fois prête pour le contrôle app, comme l’autorisation pages_messaging, l’app peut s’abonner pour recevoir des webhooks provenant de plus d’une Page. Il vous revient de déterminer le contexte de chaque webhook en fonction de la charge utile.

Oui, plus d’une app peut s’abonner à une Page. Lorsque plusieurs apps traitent la même conversation, il est souhaitable d’utiliser le protocole de transfert afin de gérer quel bot détient le fil à un moment donné.

Cela peut arriver si l’utilisateur a supprimé le fil. En conséquence, le bot ne peut plus envoyer de messages à l’utilisateur. Le bot pourra communiquer avec l’utilisateur une fois que ce dernier aura réinitié le processus par l’envoi d’un message.

La solution de contournement suivante vous permet d’utiliser un utilisateur test de la plate-forme pour votre intégration à la plate-forme Messenger :

  1. Depuis la page des rôles de votre application, créez un nouvel utilisateur test en cliquant sur le bouton Ajouter.
  2. Activez l’option Autoriser les utilisateurs tests pour cette app ? et accordez les autorisations « manage_pages » et « page_messaging ».
  3. Utilisez le bouton Modifier et obtenez un token d’accès pour cet utilisateur (en utilisant la version 2.6). Enregistrez-le pour plus tard.
  4. Utilisez le bouton Modifier pour vous connecter en tant qu’utilisateur test.
  5. Après votre connexion, créez une page en tant qu’utilisateur test.
  6. Utilisez le token d’accès utilisateur pour l’utilisateur test afin d’obtenir le token d’accès de page pour cet utilisateur. Vous pouvez effectuer cette action avec l’appel suivant :
    https://graph.facebook.com/v2.6/me/accounts?access_token=[TOKEN_ACCES_UTILISATEUR_TEST]
    (Documentation)
  7. Utilisez ce token d’accès de page afin d’associer votre application Facebook à votre Page :
    https://graph.facebook.com/v2.6/me/subscribed_apps?method=POST&access_token=[TOKEN_ACCES_PAGE_UTILISATEUR_TEST]
            
    (Documentation)
  8. Après avoir suivi ces étapes, vous recevrez des mises à jour en temps réel sur votre Page test et pourrez envoyer des messages à votre utilisateur test depuis votre Page test. En plus de ce qui précède, vous pouvez remplacer votre token d’accès par un token de longue durée si vos tokens expirent trop rapidement pour vos tests. N’hésitez pas à suivre la documentation ici :
    GET /oauth/access_token?  
        grant_type=fb_exchange_token&           
        client_id={app-id}&
        client_secret={app-secret}&
        fb_exchange_token={short-lived-token} 
            

Plusieurs raisons peuvent expliquer cette erreur :

  • Vous utilisez un ID de Facebook Login. Les ID utilisateurs de Facebook Login ne sont pas destinés à fonctionner avec l’API Send/Receive. Seuls les ID utilisateurs obtenus au moyen de l’authentification avec la plate-forme Messenger fonctionneront avec cette plate-forme.
  • Vous utilisez un ID avec le mauvais token d’accès de Page. Les ID utilisateurs pour la plate-forme Messenger sont spécifiques à une page. Si vous utilisez un ID utilisateur valide, mais avec un token d’accès de Page associé à une autre page, l’appel ne fonctionnera pas. Assurez-vous d’utiliser l’ID utilisateur et le token d’accès de Page associé à la même page.
  • Vous faites un envoi à un numéro de téléphone qui n’a pas été vérifié récemment. Lorsque vous utilisez l’API Send avec un numéro de téléphone, nous envoyons uniquement des messages si le numéro de téléphone a été vérifié récemment. Si le numéro de téléphone apparaît comme vérifié, mais s’il n’a pas été vérifié récemment, alors l’envoi peut échouer. Vérifiez à nouveau votre numéro de téléphone et attendez 24 heures avant de réessayer.

Lorsque vous utilisez le plugin « Envoyer vers Messenger », le paramètre data-ref peut être utilisé par vous comme paramètre d’intercommunication pour envoyer des informations sur le contexte du clic.

Les gens peuvent également découvrir votre Page au moyen de la recherche dans Messenger. Dans ce cas, vous n’aurez pas de paramètre d’intercommunication. Vous pouvez utiliser la fonctionnalité d’association de compte pour associer un fil à un compte utilisateur sur votre site.

Dans l’espace app des paramètres de Messenger, vous pouvez appuyer sur le bouton Montrer les erreurs récentes pour vérifier si les Webhooks reçoivent la réponse 200 ou s’ils ne fonctionnent pas.

Nous proposons un outil permettant d’afficher les dernières erreurs des Webhooks. En cas d’échec de distribution des Webhooks, les serveurs de Facebook désactivent l’abonnement de votre URL. L’outil est disponible sous Espace app > Messenger > Paramètres : sur la carte Webhooks, appuyez sur le bouton Montrer les erreurs récentes.

Assurez-vous que votre webhook répond avec un code de statut de 200. Cela nous indique que le webhook a été reçu avec succès. Si vous ne répondez pas avec un 200, nous tenterons à nouveau l’appel jusqu’à ce qu’il soit réussi. De plus, si un webhook ne renvoie pas de 200 pendant une durée prolongée, nous faisons apparaître des alertes de développeur.

Notez également qu’un code de statut réussi est renvoyé de manière opportune. Un appel webhook expire au bout de 20 secondes. Assurez-vous d’élaborer votre code de façon à ce que les webhooks soient traités de manière asynchrone. Cela permet à un code de statut réussi d’être renvoyé immédiatement et traité séparément.

Les appels vers le webhook contiennent un champ dans l’en-tête nommé X-Hub-Signature, qui peut être utilisé afin de vérifier que l’appel vient bien de Facebook.

Il faut effectuer deux étapes pour recevoir des rappels. Tout d’abord, assurez-vous que votre webhook est configuré correctement (https://developers.facebook.com/docs/messenger-platform/webhook-reference#setup). Un indicateur apparaît lorsque les webhooks sont configurés correctement.

Ensuite, vous devez vous abonner à chaque Page. Toutes les Pages auxquelles vous êtes abonné(e) seront indiquées.

Si les appels vers votre webhook échouent pendant une durée prolongée, votre application ne sera plus inscrite. Vous devrez rajouter votre webhook et vous réinscrire votre Page.

Open Graph

Le contenu doit probablement être à nouveau scrapé, ce qui sera effectué automatiquement à temps ou peut être déclenché manuellement par l’intermédiaire de l’outil de débogage.

Au-delà de fournir les balises Open Graph de votre Page, vous ne pouvez pas vérifier la manière dont une publication s’affichera dans le fil d’actualité ou le journal lorsque vous partagez votre actualité Open Graph. Facebook optimise automatiquement les publications pour garantir une interaction maximale avec votre contenu.

Oui, la fonctionnalité Liens d’action a été abandonnée. La prise en charge des liens d’action a été supprimée du site Facebook, elle le sera donc également de la plate-forme. Il est possible que nous revenions à l’avenir sur cette fonctionnalité, mais cela ne fait pas partie de la feuille de route actuelle.

Si votre page web utilise nos balises méta Open Graph et inclut une entrée og:image, nous collecterons cette image et l’afficherons dans l’aperçu. Par ailleurs, si votre site fournit également les propriétés og:image, og:image:width et og:image:height, cette image sera utilisée même pour le premier partage créé.

Sans cela, vous devrez d’abord attendre que nos robots d’indexation collectent et analysent les images. Cliquez sur http://ogp.me/#structured pour consulter un exemple montrant comment procéder.

API Rest

Il s’agit d’une configuration par défaut. L’API REST a été abandonnée depuis un long moment et il n’est pas prévu qu’elle continue à fonctionner. Une limitation s’applique : les tokens d’accès de Page ne peuvent pas être utilisés avec l’API REST.

Plugins sociaux

Vous pouvez configurer des paramètres régionaux pour le bouton J’aime grâce au paramètre « locale » dans le SDK JS. Cela s’appliquera pour les utilisateurs non connectés. Si un utilisateur est connecté, sa préférence de langue est également prise en compte. Si celle-ci est configurée sur une langue donnée, le bouton J’aime s’affichera dans cette langue.

Vous pouvez tester ce comportement en visitant votre compte sans être connecté à Facebook (ou en ouvrant une session privée dans votre navigateur).

Les règles de Facebook interdisent de préremplir la zone de texte lors d’un partage sur Facebook. Les utilisateurs de votre application devront eux-mêmes remplir le texte qu’ils veulent partager.

Le préremplissage de la zone de texte lors d’un partage sur Facebook enfreint la Politique de la plate-forme 2.3 ( https://developers.facebook.com/policy/#control ). Nous appliquons cette politique pour garantir à nos utilisateurs qu’ils ne partagent que ce qu’ils veulent très exactement partager sur Facebook et ne partagent pas accidentellement du texte qu’ils n’approuvent pas.

Ce comportement peut être normal si vous changez ou modifiez l’URL de la page web. Chaque URL qui héberge le plugin Comments est traitée comme un objet Open Graph distinct et les commentaires sont associés à cet objet. Ainsi, si vous modifiez l’URL, un nouvel objet est créé et les commentaires existants peuvent ne plus apparaître sur la Page.

Non, vous n’êtes pas autorisé(e) à publier des commentaires sur un plugin Comments par l’intermédiaire de l’API.

Le plugin Share ne vous autorisera pas à transmettre des paramètres personnalisés et reprendra plutôt les métadonnées directement issues des balises méta Open Graph de la Page.

Pour en savoir plus sur les recommandations relatives au partage de contenu, veuillez consulter ce document : https://developers.facebook.com/docs/sharing/best-practices

API WhatsApp Business

No this is not possible. Numbers that are registered under WABAs (WhatsApp Business Accounts) can only message regular WhatsApp accounts.

We will provide a seven day grace period post sending the warning. This will allow time for businesses to adjust their behavior. If businesses continue to exceed our internally set threshold of calls to the Contacts API vs. number of messages sent, we will permanently disable the phone number.

Interactive messages can be reopened by the user in order to resend an option. This is in case of mistyping the desired option or wanting to choose a new option.

Through user testing we’ve identified 10 as the optimal number of rows to provide a good user experience. If you have a list of more than 10 options, and cannot condense into one list message, we recommend creating an additional step in the flow and using two list messages. During testing businesses had higher response rates and conversions with this approach than using text-based lists.

Through user testing we’ve identified 3 as the optimal number of buttons to provide a good user experience. If you have a list of more than 3 options, and cannot condense it into one button message, we recommend using list messages. During testing, businesses had higher response rates and conversions with list messages than using text-based lists.

There may be a very small number of users for whom their app version does not support this feature, the business will receive a webhook notification throwing an error that describes why the message was unable to be received. It is up to the business to determine how to handle this error elegantly. Best practice would convert the interactive message to a text-based list to allow the user to complete the workflow.

If there is a delay in a subset of numbers, then it is likely not an issue affecting the customers integration but rather an issue on the recipients end, these delays in delivery can happen for a number of reasons. See Send Message Performance, Delays for more information.

Non. Pour l’instant, il n’est pas possible de modifier le chemin par défaut de stockage des contenus multimédias (/usr/local/wamedia/). Tous les contenus multimédias doivent être stockés à cet emplacement par défaut afin de fonctionner correctement.

Non, AWS EFS est actuellement incontournable pour partager le volume multimédia entre Coreapp et Webapp.

Le Coreapp va vérifier qu’il reste au moins 10 Mo de stockage dans les répertoires /usr/local/waent/data et /usr/local/waent/log de son conteneur. Si ce n’est pas le cas, il renvoie cette erreur critique.

Consultez vos journaux et votre répertoire de données pour vous assurer que vous disposez d’un espace suffisant.

Non, il est pour l'instant impossible d’exécuter plusieurs numéros dans la même configuration du client de l’API WhatsApp Business. Nous travaillons actuellement sur une solution appropriée qui vous le permettra.

Utilisez le point de terminaison services de l’API destiné à la collecte des déchets dans la base de données pour effacer les messages et les accusés de réception correspondants des tables messageStore.messages et messageStore.messages_receipt_log.

Vérifiez à nouveau vos paramètres d’application pass_through. Vous ne recevrez pas de rappel avec le statut lu si vous avez activé pass_through avec le client de l’API WhatsApp Business v2.29.1 ou ultérieur.

Pour recevoir un rappel avec le statut lu, désactivez le paramètre d’application pass_through. Notez que lorsque pass_through est désactivé, l’espace de stockage de la base de données peut augmenter rapidement. Pour en savoir plus, consultez la documentation sur la gestion de la base de données.

Le collecteur de déchets nettoie régulièrement les tables messages et messages_reciept_log pour faciliter la gestion de la base de données.

Certains messages sont conservés pour garantir leur diffusion ou leur traitement. Par exemple, le collecteur de déchets peut conserver un message entrant pendant une période donnée afin que les intégrations professionnelles puissent le marquer comme lu.

Coreapp exécute la collecte des déchets de manière aléatoire (à quelques heures dʼintervalle), afin dʼéviter les conflits et leurs conséquences pour les performances des piles Haute disponibilité.

La collecte des déchets est indépendante de la file dʼattente de rappels. Par exemple, si le serveur Webhook est indisponible pendant quatre jours, les rappels sont stockés et seront distribués quand le serveur Webhook sera de nouveau connecté.

Un lien ne devient cliquable que lorsque le destinataire a déjà enregistré votre numéro professionnel dans ses contacts ou si vous avez un compte professionnel officiel.

Avant la v2.29.x, la taille de la file d’attente des messages sortants pouvait augmenter avec le temps à cause d'un bug. Effectuez une mise à niveau vers v2.29.3 pour résoudre ce problème.

Les données d’analyse ne sont pas disponibles pour les codes QR et les liens courts, car nous limitons la quantité de données consignées afin de protéger la vie privée des utilisateurs.

Vous devez veiller à utiliser le code QR approprié en fonction de la région ciblée et de la langue des utilisateurs.

Les codes QR peuvent désormais être créés et gérés directement à partir de l’API WhatsApp Business Management, et les utilisateurs peuvent les scanner dans WhatsApp ou dans l’application de l’appareil photo de leur smartphone iOS ou Android.

Les codes QR WhatsApp présentent également les avantages suivants :

  • Les messages préremplis sont entièrement personnalisables, et peuvent être modifiés ou supprimés à tout moment.
  • Les utilisateurs accèdent toujours directement à l’application, sans page intermédiaire.
  • L’utilisateur est clairement informé dans l’application quand un code est expiré.

Les utilisateurs qui tentent de suivre un code QR ou un lien court qui a été supprimé voient apparaître un message d’erreur indiquant que le code QR/lien court a expiré.

Si l'utilisateur a installé le client WhatsApp Desktop, une conversation avec votre entreprise est lancée. Dans le cas contraire, l'utilisateur est invité à installer le client WhatsApp Desktop.

Les nouveaux liens courts permettent de modifier ou de supprimer à tout moment les messages préremplis associés à un lien. Ils réduisent également la syntaxe de l’URL à un code aléatoire, ce qui élimine la nécessité d’intégrer des messages dans l’URL et masque le numéro de téléphone.

Nous vous recommandons le format de fichier .svg pour obtenir la meilleure qualité d’impression possible des supports.

Un même numéro de téléphone d’un compte WhatsApp Business peut être associé à 2 000 codes QR et liens courts seulement.
Vous pouvez afficher, créer, modifier et supprimer des codes QR et des liens courts dans l’API Business Management ou dans l’interface utilisateur de Business Manager.

We are announcing the deprecation of Groups through the WhatsApp Business API. Starting July 8, 2020, only API phone numbers in a group created prior to July 8th can continue to use/manage Groups through the WhatsApp Business API. All other API phone numbers won’t be able to create/manage Groups through the Whatsapp Business API. On October 8, 2020, we will deprecate this feature for all API phone numbers (i.e., API phone numbers will be removed from their groups and no longer be able to send messages to their group).

v2.25.x améliore les performances en sortie et en entrée par rapport aux versions précédentes. Cette optimisation repose sur la création de connexions supplémentaires à la base de données. Pour certains déploiements, cela peut entraîner lʼaugmentation du nombre de connexions à la base de données et les limites de connexion peuvent être atteintes. Afin de préserver ce gain de performances, vous pouvez augmenter le nombre maximal de connexions à la base de données acceptées par votre serveur. Si ce nʼest pas possible, vous pouvez changer le paramètre axolotl_context_striping_disabled afin de désactiver ce comportement. Pour savoir comment procéder, consultez la documentation sur les paramètres des applications.

Actuellement, les limites de messagerie ne s’appliquent qu’aux messages envoyés par l’entreprise (notifications).

Lors de l’envoi d’images sous forme dʼalbum à partir de l’API WhatsApp Business, vous devrez envoyer au moins quatre images successives. Si la vue conversation de l’utilisateur est activée lors de la réception des images, la vue album est indisponible jusqu’à la prochaine consultation.

Si l’un des critères suivants est rempli, l’album ne sera pas créé :

  1. Les images contiennent des légendes.
  2. Séparateur non lu : l’utilisateur ne voit que certaines images.
  3. En-tête contenant la date : un jour entre chaque envoi.

Non, le client de l’API WhatsApp Business ne fonctionne pas sur Docker pour Windows pour le moment. À des fins de développement, la solution recommandée consiste à utiliser une machine virtuelle Linux et à y exécuter Docker. Pour les charges de travail de production, nous vous recommandons d’utiliser un serveur Linux pour éviter les problèmes de compatibilité et de performance.

Pour la version 2.21.6 du client de l’API WhatsApp Business, lorsque le client est déconnecté du serveur, cela peut durer quelques minutes (jusqu’à 4 minutes) avant de pouvoir se reconnecter à nouveau. La mise à niveau vers la version 2.23.4 permettra de réduire les temps d’arrêt d’un client lorsqu’il tente de se connecter au serveur.

Le code d’erreur 471 concerne les limites de débit basées sur la qualité. Consultez la documentation sur les limites de débit basées sur la qualité pour plus d’informations.

Toutes les entreprises commencent au niveau le plus bas et passent automatiquement aux niveaux supérieurs à mesure qu’elles envoient plus de messages de haute qualité.

Oui, lors de l'envoi d'un modèle de message, s'il ne s'affiche pas du côté destinataire, vous recevrez un rappel d'état « échec » indiquant « structure indisponible » dans l'objet d'erreur précisant que le message n'a pas pu être affiché. Selon le destinataire, vous pouvez également recevoir un rappel d'état « distribué » qui indique simplement que le message a été remis au destinataire, le destinataire n'ayant pas pu afficher le message par la suite.

Voici quelques exemples d’erreurs de validation du modèle de message côté envoi et leurs raisons :

  • « Aucun modèle de message n’existe dans la langue votre langue. » ou « Aucun modèle de message n’existe dans la langue votre langue et dans les paramètres régionaux vos paramètres régionaux. ». Le pack de langue donné n’existe pas. Vérifiez votre compte Business Manager.
  • « Le modèle le nom de votre modèle n’existe pas dans la langue votre langue. » ou « Le modèle le nom de votre modèle n’existe pas dans la langue votre langue et dans les paramètres régionaux vos paramètres régionaux. ». Vous essayez d’utiliser un modèle qui n’existe pas (qui n’a pas encore été créé ou qui n’a pas encore été approuvé). Si vous essayez d’envoyer un message avec un modèle qui a été supprimé, cette erreur apparaîtra également.
  • « Le nombre de paramètres localisables num1 ne correspond pas au nombre de paramètres num2 attendus ». Vous essayez d’envoyer un modèle de message associé à un modèle avec des paramètres qui ne correspondent pas au nombre de paramètres attendus. Veuillez vérifier l’exactitude de votre appel d’API.
  • « le nom de votre modèle est un modèle enrichi et nécessite l’API de modèle de message pour être utilisé ». Vous essayez d’envoyer un modèle de message multimédia comme un modèle de message normal. Vérifiez que le type du message est template. Pour en savoir plus, consultez la documentation sur les modèles de messages multimédias.
  • Une fois les modèles approuvés dans Business Manager (ou supprimés), l’envoi des modèles mis à jour au client de l’API WhatsApp Business peut prendre jusqu’à 20 minutes. Si vous essayez d’envoyer un message avec un modèle qui vient d’être approuvé et qu’une erreur précisant que le modèle n’existe pas s’affiche, essayez de renvoyer le message après le délai d’attente indiqué.

Les messages en double peuvent être envoyés à un Webhook WhatsApp. En effet, la seule garantie fournie étant que les messages soient reçus au moins une fois (au lieu d’une seule et unique fois). Si cela affecte le traitement des messages de votre côté, nous vous suggérons de dédupliquer les messages Webhook en fonction de l’identifiant du message.

Si ce numéro de téléphone n’a pas été utilisé sur l’API WhatsApp Business, vous pouvez utiliser ce numéro de téléphone. Suivez les étapes de migration décrites ici pour réutiliser ce numéro de téléphone.

Depuis la version 2.18.26, le point de terminaison des statistiques de l’application permet d’exporter des indicateurs internes au format texte Prometheus. Consultez la documentation Surveillance d’une instance pour plus d’informations.

Un objet profile vide est renvoyé si le profil professionnel n’est que partiellement rempli. Veuillez effectuer une mise à niveau vers v2.21.4 pour résoudre ce problème.

Consultez la documentation Paramètres du profil professionnel pour obtenir plus d’informations sur la manière de remplir votre profil professionnel.

Si une erreur similaire à celle qui suit apparaît lors de la configuration de votre déploiement AWS, essayez de choisir un nom de pile qui utilise huit caractères au maximum.

Nom du pays (code à deux lettres) [AU] : nom de l'état ou de la province (nom complet) [exemple d'état] : nom de la localité (p. ex. ville) [] : nom de l'entreprise (p. ex. entreprise) [Internet Widgits Pty Ltd] : nom de l'unité administrative (p. ex. service) [] : nom commun (p. ex. serveur FQDN ou votre nom) [] : la chaîne est trop longue, sa longueur doit être inférieure à 64 octets nom commun (p. ex. serveur FQDN ou votre nom) [] : adresse e-mail [] : erreur, aucun objet spécifié dans le fichier de configuration problèmes lors d'une demande de certificat clé de périphérique créée pour internal-wa-inc-name-LB-123456789.ap-southeast-1.elb.amazonaws.com

Le nombre de paramètres autorisés dans un modèle de message n’est pas limité.

Le maximum est de 250 modèles de messages par compte professionnel WhatsApp.

Si un évènement Webhook n’est pas distribué pour quelque raison que ce soit (p. ex. si le client est hors ligne) ou si la demande Webhook renvoie un code d’état HTTP autre que 200, nous retenterons la distribution Webhook. Nous continuerons à retenter la distribution avec des délais de plus en plus importants jusqu’à un certain délai d’expiration (généralement 24 heures, bien que cela puisse varier) ou jusqu’à ce que la distribution soit réussie.

Dans certains cas, il se peut que vous ayez besoin de plus de temps pour répondre à une demande client et que vous ayez besoin de plus de 24 heures. Nous vous recommandons de créer des modèles de message pour :

  • fournir une réponse à l’utilisateur ;
  • inciter l’utilisateur à répondre afin d’activer la fenêtre du service client.

Dans les deux cas, veuillez vous assurer de fournir autant de contexte que possible dans le modèle de message. Par exemple :

  • « Bonjour {{1}}, concernant le problème que vous nous avez signalé précédemment, nous avons le regret de vous informer que {{2}}. Nous nous excusons pour la gêne occasionnée. »
  • « Nous disposons de nouvelles informations concernant votre demande. Veuillez répondre à ce message si votre problème persiste.

WhatsApp réalise des essais pour mesurer et comprendre l’impact des notifications de l’API Whatsapp Business sur l’expérience utilisateur et le produit en général. Si l’utilisateur que vous essayez de contacter fait partie de l’un de ces essais, il est possible qu’il ne reçoive pas de notifications de votre part même s’il a accepté de les recevoir.

Si vous sauvegardez votre configuration actuelle et la restaurez sur le nouvel ordinateur, les informations d’enregistrement devraient être transférées avec le reste de votre implémentation. Consultez la documentation Paramètres de sauvegarde et de restauration pour plus d’informations.

Oui. La rotation des journaux pour les conteneurs Webapp et les conteneurs Coreapp diffère légèrement :

  • Webapp : les 30 derniers fichiers journaux seront conservés. Une rotation est effectuée uniquement si la taille est supérieure à 20 Mo.
  • Coreapp : les 30 derniers fichiers journaux seront conservés. Une rotation est effectuée uniquement si la taille est supérieure à 15 Mo. Les fichiers journaux ayant subi la rotation sont compressés.

Veuillez contacter l’assistance et transmettre toutes les informations dont vous disposez. Nous enquêterons et nous désactiverons tous les faux numéros.

Toutes les versions du client de l’API WhatsApp Business ont une expiration de six mois à compter de la date de sortie. Si cette erreur s’affiche, effectuez une mise à niveau vers la dernière version sortie dès que possible.

Vous devez d’abord vérifier que le contact existe avant d’envoyer un message. Pour savoir comment procéder, consultez la documentation Contacts.

Cette erreur est due au fait que le Coreapp n'est pas encore initialisé. Il est possible que l'enregistrement n'ait pas abouti. Veuillez essayer de vous enregistrer avant de passer un appel vers un autre point de terminaison. La première étape après l'installation de WhatsApp Business API est la connexion. La deuxième étape est l'enregistrement. Ces deux étapes sont nécessaires avant d'envoyer une demande à tout autre point de terminaison.

Veuillez noter que la règle en matière de langue fallback est obsolète à partir de v2.27.8 et que la règle en matière de langue deterministic est désormais la règle par défaut.

Si vous créez une traduction dans une nouvelle langue, vous devez traduire tous les éléments que vous utilisez dans cette langue. Sinon, vous risquez d’obtenir des erreurs « structure indisponible » car le téléphone du destinataire ne pourra pas trouver l’élément dont il a besoin pour la langue dans laquelle il est paramétré. Ces erreurs de « structure indisponible » apparaissent lors de l’envoi de messages associés à un modèle utilisant la règle fallback.

Si vous ne pouvez pas créer de traductions pour le moment, vous pouvez utiliser une règle deterministic pour éviter ces erreurs.

La charge utile d’un message provenant d’un utilisateur peut être un fichier texte ou un fichier multimédia.

Pour les fichiers texte, aucun danger n’a été identifié.

Pour les fichiers multimédias :

  • En général, les entreprises disposent d’un logiciel de protection (antivirus, anti-malware, etc.) pour analyser les menaces potentielles.
  • WhatsApp n’est pas en mesure d’identifier ou de vérifier le contenu d’un fichier transféré, car il est chiffré de bout en bout (c’est également le cas pour un fichier texte).
  • Il existe une option permettant d’empêcher le téléchargement automatique des fichiers multimédias dans le client de l’API WhatsApp Business. Si l’entreprise ne souhaite pas recevoir de fichiers de la part des utilisateurs, elle peut définir le champ auto_download sur un tableau vide.

Non, il n’y a aucun moyen d’utiliser l’API WhatsApp Business pour détecter si plusieurs appareils utilisent le même numéro.

Les erreurs de type « structure indisponible » s’affichent lorsque le téléphone ne peut pas lire le message associé à un modèle.

Les modèles de message sont stockés sur le serveur et lorsqu’un message associé à un modèle est envoyé à l’aide du nœud messages, seuls les paramètres localisés, l’espace de nom, la langue et le nom de l’élément sont envoyés au téléphone. Le message n’est pas envoyé dans son intégralité. Une fois ces valeurs transmises au téléphone, celui-ci tente d’afficher le message.

Si une erreur se produit lors de l’affichage, une erreur de type structure unavailable est envoyée à l’URL de rappel qui contient le destinataire et l’ID du message. Ces erreurs peuvent être dues à un espace de noms ou un nom d’élément incorrect, une incohérence dans les paramètres localisés, etc.

Accédez au Gestionnaire WhatsApp dans Facebook Business Manager pour voir le nombre correct de paramètres. Vérifiez que l’espace de nom est correct et que le nom de l’élément existe.

Ne pas fournir de traductions pour l’ensemble des modèles utilisés est une source d’erreurs courante. Par exemple, si vous disposez de deux modèles que vous envoyez généralement et que vous ajoutez une nouvelle traduction à l’un de ces modèles, veuillez vous assurer d’ajouter cette nouvelle traduction à l’autre modèle également. Si vous envisagez de prendre en charge plusieurs langues, vous devez fournir des traductions pour tous les modèles dans toutes les langues prises en charge.

Fort heureusement, dans la plupart des cas, les erreurs de type structure unavailable sont dues à des erreurs dans l’appel d’API messages et peuvent être résolues en modifiant la charge utile d’envoi.

Vous pouvez enregistrer de nouveaux numéros de téléphone et supprimer les anciens dans votre compte WhatsApp dans Facebook Business Manager.

  1. Dans votre compte WhatsApp, accédez à Paramètres.
  2. Cliquez sur Gestionnaire WhatsApp.
  3. Sélectionnez l’onglet Numéros de téléphone. Vous pourrez gérer tous les numéros de téléphone de ce compte.

Pour les images, la légende sera ajoutée en tant que description. La légende apparaît en entier pour les images sur Android et sur iPhone.

Pour les documents, la légende remplace le nom du fichier. Elle n’est pas destinée à être affichée sur l’appareil de l’utilisateur sous la forme d’un texte de description mais plutôt à afficher le nom du fichier. L’iPhone affiche le texte complet tandis qu’Android tronque le nom du fichier. Il s’agit d’une limitation technique de l’implémentation actuelle de WhatsApp sur les deux appareils.

Si l’enregistrement par texto échoue à cause d’un trop grand nombre de tentatives et que le message « accès refusé » s’affiche, essayez de vous enregistrer par le biais d’un appel.

Elle est actuellement de 7 jours. Si un cache n’a pas été mis à jour depuis plus de 7 jours, il extraira le dernier pack de langue du serveur, que l’élément existe déjà ou non dans le pack.

L’appareil se chargera d’abord à partir du cache et si un élément existe, il décompactera le message à l’aide de ce modèle de message. Au lieu de modifier les modèles de message, il est plus sûr d’en ajouter un nouveau avec un nom d’élément différent. Cela garantira que le pack de langue est retéléchargé lorsque l’élément est introuvable. Les coûts de stockage des modèles de message étant négligeables, il n’est pas nécessaire de les supprimer.

Consultez Envoi de modèles de message - Langue pour plus d’informations.

Afin de garantir une expérience de haute qualité aux entreprises et aux utilisateurs, notre aperçu public est limité. Si vous souhaitez travailler avec nous, transmettez-nous plus d’informations concernant votre entreprise puisque nous continuons d’élargir notre disponibilité ou contactez votre représentant Facebook si vous en avez déjà un.

La déconnexion d’un utilisateur par le biais du point de terminaison users désactivera tous les tokens d’authentification attribués à ce compte. Supprimer un utilisateur aura le même effet, bien que cela soit plus radical. Gardez à l’esprit que la connexion d’un utilisateur par le biais du point de terminaison users renverra un nouveau token d’authentification mais ne désactivera pas les tokens d’authentification déjà en circulation pour cet utilisateur. Toute personne en possession d’un token préalablement configuré pourra continuer à l’utiliser jusqu’à son expiration ou sa désactivation par le biais de l’une des méthodes mentionnées précédemment.

Si cette erreur s’affiche mais que le paramètre obligatoire manquant auquel elle fait référence est défini dans votre corps JSON, il pourrait s’agir d’une erreur d’analyse JSON. Cette erreur peut se produire lorsque la totalité de la charge utile JSON est impossible à analyser à cause d’erreurs de formatage JSON. Vérifiez les valeurs de ces paramètres pour les caractères JSON non valides, par exemple un retour à la ligne à la fin. Parfois les paramètres peuvent être copiés avec des espaces supplémentaires qui peuvent contenir des caractères qui cassent JSON.

Il peut y avoir plusieurs raisons. Votre Coreapp est peut-être en panne ou votre base de données n’a pas été configurée correctement. Si ce n’est pas le cas, veuillez consulter vos journaux Coreapp (ou les journaux Coreapp maîtres si vous utilisez Multiconnect). Si vous constatez des erreurs de connexion à la base de données, il est probable que votre base de données nécessite davantage de connexions. Consultez la documentation MySQL ou la documentation PostgreSQL concernant cette erreur.

Nous vous recommandons d’augmenter le nombre de connexions à votre base de données. Nous estimons que 1 000 connexions à la base de données devraient être suffisantes, cependant cette décision éclairée vous revient. Si l’erreur persiste, veuillez contacter l’assistance.

Les raisons pour lesquelles un modèle de message peut être rejeté incluent :

  • Il contient du contenu potentiellement abusif, tel qu’un langage abusif ou un contenu de type spam.
  • Il contient du contenu promotionnel.
  • Il ne correspond pas au type de balise sélectionné.
  • Le formatage est incorrect.

Une erreur « connexion refusée » signifie probablement que le Coreapp ne fonctionne pas. Utilisez docker ps pour savoir si le Coreapp fonctionne. Si ce n’est pas le cas, vérifiez les journaux Docker. Il se peut que le Coreapp ne puisse pas se connecter à la base de données. Assurez-vous que votre base de données est correctement configurée.

Cela se produit si le pont Docker est corrompu. La meilleure solution consiste à arrêter le service Docker et à le redémarrer. Vous pouvez également essayer docker restart sur vos conteneurs.

WhatsApp veille à s’assurer qu’un numéro de téléphone fourni est réellement associé à un téléphone. Le fait qu’un utilisateur possède un compte WhatsApp prouve qu’il a confirmé le numéro et que personne d’autre n’a utilisé ce numéro pour s’enregistrer sur WhatsApp ultérieurement. Cependant, cela ne garantit pas l’emplacement physique de la carte SIM.

D’autre part, si le téléphone d’un utilisateur est perdu ou volé, il peut désactiver son compte WhatsApp. Pour en savoir plus sur la façon dont les utilisateurs peuvent désactiver leur compte, consultez la section Téléphones perdus et volés des Questions/réponses.

Si le numéro de téléphone d’un client devient inactif mais qu’il utilise toujours WhatsApp, le client continuera d’avoir accès à WhatsApp jusqu’à ce que le numéro de téléphone soit réattribué ou réenregistré.

WhatsApp strongly verifies whether number provided actually belongs phone. The fact that a user has a WhatsApp account is proof that they confirmed the number and no one else has used that number to register on WhatsApp subsequently. However, It is not a guarantee of the physical location of the sim.

On the other hand, if users phone is lost or stolen, they can deactivate their WhatsApp account. You may read to know more about how users can deactivate their account here.

Cette erreur se produit lorsque la base de données n’a pas été configurée correctement.

  • Assurez-vous d’utiliser soit MySQL 5.7 ou une version ultérieure, soit PostgreSQL 9.5.x, 9.6.x, 10.x.
  • Le mot de passe de votre base de données ne doit contenir aucun des caractères suivants : ?{}&~!()^.
  • Si vous utilisez AWS, assurez-vous que le nom de votre pile soit court. Consultez la documentation Installation de l’API WhatsApp Business pour plus d’informations.

Oui, la connexion TCP est nécessaire. Si votre entreprise ne peut pas ouvrir de ports supplémentaires, vous pouvez utiliser la terminaison SSL.

Pour en savoir plus, consultez la documentation sur la configuration réseau requise.

Il s’agit d’un problème connu. La mise à niveau du client de l'API WhatsApp Business à l'aide des scripts CloudFormation nécessite parfois la mise à jour de la pile de la base de données RDS. La nouvelle pile RDS n'aura pas le même nom d'hôte que la pile d'origine et les conteneurs Docker ne pourront pas se connecter à la base de données. La solution consiste à utiliser SSH avec l'instance EC2 créée par CloudFormation et à mettre à jour le fichier whatsapp.conf avec le nouveau nom d'hôte, puis à redémarrer les conteneurs Docker afin qu'ils disposent des nouveaux paramètres.

Oui, envoyez un appel d’API au nœud contacts avant d’envoyer un message. Les informations provenant de la vérification des contacts sont mises en cache dans le conteneur, ne pas le faire peut entraîner une erreur Unkown Contact. Consultez la documentation Contacts pour plus d’informations.

Use the mcdockerreset script and tear down the webapps then use the mcdockersetup script to bring up a new webapp.


Reason: When the webapp first connects to the DB, it creates the database.yml file. it will never try to create it again. The coreapps will just not start up on a bad DB config; however, the webapp will, so you see the master and slave nodes in your DB because they were setup correctly once you got around all the DB and script issues but the webapps were started by the script in a bad state to begin with.

Si un Webhook ne parvient pas à envoyer un rappel, le rappel est placé dans une file d’attente de relance. Tout rappel envoyé après l’échec du rappel initial ne sera pas reçu. Ce n’est qu’après le succès du rappel initial que le reste s’enverra.

Le client de l’API WhatsApp Business vous envoie les rappels Webhook par le biais du conteneur Coreapp. Par conséquent, votre point de terminaison Webhook doit être configuré pour pouvoir accepter les requêtes entrantes provenant du Coreapp.

Vous devez enregistrer un deuxième numéro de téléphone et créer une seconde pile CloudFormation ou une seconde instance Docker à des fins de test. Si vous avez deux clients de l’API WhatsApp Business actifs utilisant le même numéro de téléphone, le serveur vous expulsera car les clés de chiffrement seront en conflit. Nous vous recommandons de disposer d’un deuxième environnement que vous pouvez utiliser pour tester votre instance de non production avant toute migration sur votre client de production.

MySQL 5.7.x, PostgreSQL 9.5.x, 9.6.x et 10.x sont requises. L’utilisation d’une version précédente entraînera une erreur Unable to initialize config store.

Lorsque vous envoyez un message, dès que vous recevez un identifiant de message, cela signifie que la demande de message a été enregistrée dans la base de données. Le client de l’API WhatsApp Business continuera d’essayer d’envoyer ce message jusqu’à ce que le serveur WhatsApp en accuse réception. Ce processus n’est pas limité dans le temps. Le serveur WhatsApp tentera ensuite de distribuer ce message au téléphone de l’utilisateur. Si le téléphone de l’utilisateur n’est pas en ligne, le message sera stocké pendant 30 jours avant d’être abandonné par le serveur WhatsApp.

Les tables de la base de données stockent les informations relatives aux paramètres de l’application, aux fils de discussion, aux messages, aux fichiers multimédias, etc. qui sont tous requis par l’application pour fonctionner.

Votre entreprise n’est pas informée lorsqu’un client change de numéro de téléphone WhatsApp. Lorsque vous utiliserez le nœud contacts, le statut de ce numéro sera invalid.

Non, vous ne pouvez disposer que d’un seul compte par instance. Si vous avez besoin d’un deuxième compte test, assurez-vous d’utiliser un numéro différent pour cette deuxième instance.

Vérifier l’état ne coûte rien et peut être réalisé aussi souvent que nécessaire.

Consultez la documentation Statistiques pour en savoir plus sur l’application et les statistiques de la base de données que vous pouvez interroger. Les statistiques d’application sont stockées dans la mémoire et les requêtes sont peu coûteuses. Les statistiques de base de données nécessitent davantage de ressources et ne doivent être interrogées qu’en cas de besoin.

Lorsque vous utilisez le nœud messages, vous devez définir l’en-tête Content-Type sur application/json pour le client de l’API WhatsApp Business afin d’analyser correctement le corps du message. Un en-tête Authorization doit également être défini et doit contenir un token d’accès non expiré. Consultez la documentation Connexion et authentification pour plus d’informations sur la façon d’obtenir votre token et savoir quand il expire.

Il est possible que votre système ralentisse à mesure que l’espace de stockage se remplisse. Cela peut être dû à de nombreux fichiers multimédias, messages et fichiers journaux volumineux. La rotation des fichiers journaux est automatique, mais s’ils commencent à devenir volumineux, vous pouvez les supprimer en toute sécurité.

Les message sont stockés dans la base de données. Vous pouvez supprimer des messages si nécessaire. De plus, si le pass_through est défini sur false dans les paramètres de l’application, tous les messages sont enregistrés dans la base de données jusqu’à ce qu’ils soient explicitement supprimés.

Les fichiers multimédias que les utilisateurs vous envoient sont téléchargés sur les volumes multimédias. Il appartient à l’entreprise de décider quels fichiers multimédias supprimer. Il est généralement plus prudent de supprimer tous les fichiers multimédias. Vous pouvez utiliser docker inspect your-container-id pour vérifier l’emplacement du dossier volume multimédia.

Configurez MySQL localement à l’aide de Docker en suivant le guide Docker MySQL.

Configurez PostgreSQL localement à l’aide de Docker en suivant le guide Docker PostgreSQL.

Dans la plupart des cas, vous devrez exécuter la base de données sur un serveur physiquement séparé des conteneurs principaux et des conteneurs web. La latence entre le serveur de base de données et la ou les machines de calcul ne doit être que de quelques millisecondes.

C’est à vous de décider quand supprimer un fichier multimédia.

Après avoir importé un fichier multimédia, vous recevrez un identifiant de fichier multimédia que vous pourrez utiliser pour envoyer un message qui inclut l’élément multimédia importé. Lors de l’envoi du message contenant un fichier multimédia, l’API WhatsApp Business va chiffrer et importer le fichier multimédia sur les serveurs WhatsApp où il restera pendant 14 jours. Vous pouvez ensuite décider de supprimer le fichier multimédia en fournissant son identifiant ou de le conserver pour une utilisation ultérieure. Bien que nous vous recommandions de conserver les fichiers multimédias pendant 30 jours, c’est à vous de décider de la politique de conservation en fonction de la politique ou du cas d’utilisation de votre entreprise.

Oui, la base de données peut être utilisée différemment sans toucher aux tables liées à WhatsApp.

Tout d’abord, vérifiez les rappels pour déceler les erreurs critiques afin de diagnostiquer le problème.

Si l’erreur « Conflit : plusieurs instances partageant le même numéro ont été détectées » s’affiche, vous devez vérifier vos conteneurs. Plusieurs conteneurs Docker tentant de se connecter aux serveurs WhatsApp à l’aide du même compte WhatsApp est la cause la plus probable. Assurez-vous de n’avoir qu’un seul conteneur en état de fonctionnement. Si vous disposez de vieux conteneurs, fermez-les et l’erreur disparaîtra.

Consultez la documentation Haute disponibilité si vous souhaitez tester notre solution de haute disponibilité plus complexe.

Absolument. WhatsApp vous permet de mettre en forme le texte sélectionné dans vos messages, avec par exemple des caractères en gras, en italique, barrés ou en chasse.

Oui, les modèles de message prennent en charge tous les caractères et tous les formats de messagerie WhatsApp, y compris les emoji, les caractères gras, en italique, etc. Pour les emoji, vous devrez utiliser le caractère emoji (copier/coller) plutôt que son équivalent unicode.

Les numéros gratuits sont autorisés à condition que votre indicatif pays existe. Les numéros gratuits sans indicatif pays ne peuvent pas être identifiés. Le même numéro peut s’appliquer à deux pays différents.

Veuillez noter qu’il existe également des complexités supplémentaires en ce qui concerne les numéros gratuits. Généralement, si vous composez un numéro gratuit avec l’indicatif pays lorsque vous êtes dans ce pays, cela ne fonctionnera pas. En d’autres termes, il est possible que les clients issus de votre pays essaient de composer le numéro indiqué dans votre fiche de contact professionnel (indicatif pays inclus) et que cela ne fonctionne pas. Si cela devient problématique, vous devrez leur expliquer clairement.

Pour en savoir plus sur les numéros gratuits, cliquez ici.

Non. Vous ne pouvez exécuter qu’une seule instance du client de l’API WhatsApp Business par numéro de téléphone. Dès que vous enregistrez une deuxième instance, votre première instance est rejetée et cessera de fonctionner. Nous travaillons actuellement sur une solution appropriée qui vous le permettra. Nous vous informerons de toutes les mises à jour.

WhatsApp considère que les communications avec les utilisateurs de l’API Business qui gèrent le point de terminaison de l’API sur leurs serveurs sont chiffrées de bout en bout, car il n’y a pas d’accès tiers au contenu entre les points de terminaison.

Certaines organisations peuvent choisir de déléguer la gestion du point de terminaison de leur API WhatsApp Business à un groupe de fournisseurs tiers de solutions professionnelles. Dans ce cas, les communications continuent à utiliser le chiffrement basé sur le protocole Signal. Cependant, l’utilisateur ayant choisi de faire appel à un tiers pour gérer son point de terminaison, WhatsApp ne considère pas que les messages sont chiffrés de bout en bout. Plus tard au cours de l’année 2021, ceci s’appliquera également aux entreprises qui choisissent d’utiliser la version de l’API hébergée dans le cloud par Facebook.

Enfin, sachez que si vous utilisez HTTPS pour passer des appels vers le client de l’API WhatsApp Business, ces données bénéficient du chiffrement SSL (de votre client backend vers le client de l’API WhatsApp Business).

Pour en savoir plus, consultez notre livre blanc WhatsApp Encryption Overview.

Cela est dû à un bug dans une ancienne version du client iOS. Nous nous attendons à ce que les erreurs diminuent au fil du temps à mesure que le nombre de personne augmente.

Non, l’ordre dans lequel les messages arrivent n’est pas nécessairement le même que lors de l’envoi. Si l’ordre est essentiel à votre cas d’utilisation, l’approche suggérée est d’écouter le rappel distribué du premier message avant d’envoyer le deuxième message.

Il existe un script pouvant être déclenché en externe afin de nettoyer les anciens journaux d’un conteneur :

docker exec CONTAINER_NAME /opt/whatsapp/bin/cleanup.sh

Le script fonctionne avec les conteneurs Webapp et Coreapp. L’exécution du script permet de supprimer les anciens fichiers journaux afin qu’il ne reste que 30 fichiers journaux du conteneur.

Remarque : veuillez ne pas envoyer le même message plusieurs fois au même destinataire en utilisant l’API WhatsApp Business.

Plusieurs raisons peuvent être à l’origine de taux de distribution n’atteignant pas 100 %. Les utilisateurs ayant un accès sporadique au réseau ou étant inactifs pendant un certain temps font partie des cas les plus fréquents.

Les messages pouvant être distribués avec WhatsApp auront un taux de distribution très élevé. Cependant, un message peut ne pas être distribué pour de nombreuses raisons. Vous aurez accès au statut exact d’un message en surveillant vos rappels. Cela est différent de l’envoi de messages par texto, car lorsque vous n’avez pas accès au statut final de distribution, renvoyer le texto peut vous permettre d’obtenir un résultat différent.

Les messages ne sont pas distribués car, par exemple, le téléphone ou la batterie de l’utilisateur ne fonctionne pas ou parce qu’il a perdu son téléphone, doit en recevoir un nouveau et a donc désactivé sa carte SIM. Il est possible que le client professionnel ait des difficultés à se connecter au réseau. Il est également possible que des rappels (Webhooks) ne soient pas distribués. Vous pouvez surveiller ces situations en utilisant le nœud health. Vous pouvez activer les rappels d’accusé de réception du serveur pour savoir si le message est présent dans le cloud du serveur WhatsApp.

Si un utilisateur se reconnecte au réseau, tous les messages que vous avez envoyés lui seront distribués. Recevoir plusieurs fois le même message peut créer une gêne pour les utilisateurs. Ils auront tendance à vous bloquer ou à s’en plaindre. Il est très probable qu'ils vous bannissent.

Si vous envoyez un message et recevez un identifiant de message de la part de l’API, vous avez fait ce que vous pouviez pour envoyer ce message. Ne renvoyez pas le même contenu au même destinataire.

Si vous constatez de faibles taux de distribution sur une période prolongée, veuillez ouvrir un ticket Assistance directe.

Le client de l’API WhatsApp Business On-Premises nécessite une base de données pour stocker les clés de déchiffrement des messages envoyés entre une entreprise et ses clients. Sur WhatsApp, tous les messages sont chiffrés à l’aide des clés de l’expéditeur et du destinataire. Les clés des clients sont stockées sur leur appareil mobile et celles de l’entreprise dans sa base de données. En savoir plus sur la sécurité de WhatsApp.

L’API WhatsApp Business Cloud est une autre solution dans laquelle Meta héberge la base de données d’une entreprise. L’API Cloud vous permet d’implémenter des API WhatsApp Business sans le coût lié à l’hébergement de vos propres serveurs. En savoir plus

Non, le client de l’API WhatsApp Business ouvre une connexion TCP sortante vers le port 5222 ou 443 sur les serveurs WhatsApp. Le trafic TCP s’achemine sur cette connexion de longue durée. Généralement, les pare-feu le définissent comme autorisant « le trafic sortant et le trafic établi ». Bien sûr, les paquets circuleront dans les deux sens une fois la connexion établie, mais le démarrage de la connexion provient du client de l’API WhatsApp Business, aucune règle autorisant les connexions entrantes n’est donc nécessaire.

MySQL et PostgreSQL sont pris en charge. Si vous exécutez Docker vous-même, vous devez fournir une base de données MySQL/PostgreSQL à laquelle les conteneurs peuvent se connecter. Une base de données MySQL est configurée par défaut lors de l’utilisation du modèle AWS.

Les prérequis dépendent de votre charge et de la situation. La solution fonctionnera sur toute machine connectée à Internet et exécutant Docker. Vous pouvez, par exemple, effectuer des tests simples sur un ordinateur portable.

Nous préconisons au minimum un SSD de 250 Go, 16 Go de RAM et un processeur 4 cœurs pour la configuration d’un serveur de production à instance unique. L’utilisation d’un disque dur n’est pas recommandée, car les vitesses d’entrée-sortie deviendront des goulots d’étranglement une fois le serveur en charge.

Nous préconisons au minimum un SSD de 50 Go, 4 Go de RAM et un processeur 2 cœurs pour chaque conteneur Coreapp/Master/Webapp pour la configuration d’un serveur de production Multiconnect.

Dans la plupart des cas, vous devrez exécuter la base de données sur un serveur physiquement séparé des conteneurs principaux et des conteneurs web. La latence entre le serveur de base de données et la ou les machines de calcul ne doit être que de quelques millisecondes.

Cette configuration prend en charge l’envoi d’environ 20 messages par seconde.

Bien sûr ! Contactez votre représentant WhatsApp et envoyez-lui votre demande.

Il n’existe aucun moyen pour le moment. Si vous n’êtes pas capable de gérer les réponses entrantes de vos utilisateurs sur WhatsApp, nous vous suggérons d’envoyer un message de réponse automatique les redirigeant vers vos canaux d’assistance appropriés.

Pour le consommateur normal, cela est lié à la conception de l’application dans le cas ou l’expéditeur ne fait pas partie de votre carnet d’adresses et que vous ne lui avez pas envoyé de message par le passé. Concernant l’entreprise, celle-ci doit utiliser des modèles de message lorsqu’elle contacte un utilisateur pour la première fois afin d’établir une relation de confiance. Ce faisant, le client de l’API WhatsApp Business sera alors en mesure d’afficher le lien et de le rendre cliquable.

Pour le consommateur normal, cela est lié à la conception de l'application, dans le cas où l'expéditeur ne fait pas partie de votre carnet d'adresses et que vous ne lui avez pas envoyé de message par le passé. Concernant l'entreprise, celle-ci doit utiliser des modèles de message lorsqu'elle contacte un utilisateur pour la première fois afin d'établir une relation de confiance. Ce faisant, le client de l'API WhatsApp Business se conformera au paramètre de téléchargement automatique intégré à l'application.

Malheureusement, vous devrez choisir un autre numéro de téléphone pouvant recevoir des textos ou des appels afin que nous puissions vous envoyer le code d’enregistrement. Par le passé, les codes d’enregistrement manuels étaient autorisés mais ceux-ci ne sont plus pris en charge. Les numéros de téléphone ayant utilisé des codes d’enregistrement manuels continueront à être pris en charge si nécessaire. Pour tout nouveau numéro de téléphone, les codes d’enregistrement ne seront transmis que par le biais d’un appel ou d’un texto.

Consultez ce guide, si vous souhaitez utiliser un numéro de téléphone 1800 ou un numéro de téléphone gratuit.

Pour le moment, il n’existe aucun moyen de savoir combien d’utilisateurs ou quels utilisateurs ont bloqué votre entreprise. Le meilleur indicateur serait d’écouter les rappels de statut et si vous ne recevez pas le statut delivered, soit l’utilisateur a bloqué votre entreprise soit il n’est pas connecté au réseau. Consultez la documentation Webhook pour plus d’informations.

Si un utilisateur a bloqué votre entreprise, l’API Contacts continuera d’indiquer que ce numéro de téléphone est un utilisateur WhatsApp valide. Cependant, lorsque vous enverrez le message, il ne sera pas distribué. S’il s’agit d’un message payant, vous ne serez pas facturé.

Oui, nous pouvons configurer un nouveau numéro de téléphone ou modifier le nom vérifié lorsque vous êtes prêt à lancer un direct.

La taille maximale d’importation de fichier est de 64 Mo, cette limite s’applique donc également à toute image, à tout document ou à toute vidéo que vous envoyez dans un message.

Pour trouver le point de montage de votre volume multimédia, vous pouvez exécuter une commande docker.

Demande

docker volume inspect whatsappMedia

Réponse

[
    {
        "Driver": "local",
        "Labels": {},
        "Mountpoint": "/var/lib/docker/volumes/whatsappMedia/_data",
        "Name": "whatsappMedia",
        "Options": {},
        "Scope": "local"
    }
]

Pour voir tous vos fichiers multimédia entrants, vous pouvez exécuter la commande ls avec le chemin du fichier Mountpoint reçu :

ls /var/lib/docker/volumes/whatsappMedia/_data/

Pour la configuration AWS, le volume multimédia est monté sur le chemin /mnt/wa/media sur l’hôte.

Il nʼy a aucun mécanisme de nettoyage pour les fichiers multimédias sortants ou entrants. Vous pouvez supprimer vos fichiers multimédias manuellement en les localisant sur votre système de fichiers.

Vous pouvez redémarrer les conteneurs Docker en exécutant le code suivant :

Conteneur Docker Coreapp

docker restart wacore<Current_WABA_Version>

Conteneur Webapp Docker

docker restart webapp<Current_WABA_Version>

Vous pouvez vérifier la version que vous utilisez actuellement avec

docker ps

Oui. Par défaut, le client de l’API WhatsApp Business tente de communiquer en utilisant chatd par le biais du port 5222. Pour une meilleure expérience, ouvrez le port 5222 pour tout le trafic sortant. Cela ne pose aucun problème de sécurité puisqu’il s’agit uniquement du trafic sortant de votre data center.

Si vous ne pouvez pas ouvrir le port 5222, le client de l’API WhatsApp Business tentera d’utiliser le port 443. Si votre pare-feu ou votre proxy met toujours fin aux connexions, veuillez vous adresser à l’équipe WhatsApp en posant une question par le biais de l’assistance directe afin de résoudre le problème.

Fonctionne comme prévu
Utilisez plutôt notre débogueur de partage : https://developers.facebook.com/tools/debug/sharing/. Le débogueur Open Graph n'est plus géré.
The behavior is by design. All newly created accounts go through a classification process which may last up to 45 minutes. During that time, these accounts won't be able to login to any app.
Les images de carrousel ne renvoient pas la media_url au nœud média du carrousel, car un carrousel est une collection d'images. Les utilisateurs doivent à la place interroger les {media_url} enfants pour afficher la media_url des nœuds enfants.
Dans la version 2.9 et les versions ultérieures, nous avons commencé à filtrer toutes les publications non admissibles car le moyen de paiement nécessitait une mise à jour pour les comptes publicitaires. Veuillez vérifier que votre compte publicitaire dispose bien d’un moyen de paiement valide.
Ce champ n’est plus pris en charge par l’API. Pour trouver toutes les informations qu’il fournit, accédez plutôt à l’outil suivant : https://developers.facebook.com/tools/app-ads-helper/
Thread_key n’est pas inclus dans l’évènement webhook pour des raisons de conception.
Lorsque estimate_DAU est à 0, nous renvoyons automatiquement l’enchère suggérée par défaut qui est de 0 pour toutes les entrées La raison est que nous n’affichons pas la taille de l’audience pour les campagnes qui utilisent une audience personnalisée.
Pour une audience personnalisée de site web, nous renverrons 0 comme identifiant de pixel et 0 jour de rétention si elle a plusieurs sections, puisque nous ne pouvons pas identifier de façon unique la rétention en fonction de plus d’une section. Pour récupérer la règle, vous devez préciser rule_v2 au lieu de la règle : GET audience_id?fields=rule_v2
At this time, "Force Web OAuth Reauthentication" feature is unsupported for Device Login. To enable device login feature, please turn off "Force Web OAuth Reauthentication" under Facebook Login settings.
Notifications on canvas games are not guaranteed. We have systems in place which will determine if a notification is of low or high signal automatically and filter users' jewel notifications accordingly. This means that not all notifications will appear within the users jewel notification.
We have privacy policies in place to prevent content generated from an Application that is not visible, to be distributed to the public. Also in effect is the app is in dev mode.
You should be able to add pages to your app that meet a few conditions:
  • The Page must be categorized as "App Page"
  • You should have access to the page via a role
  • The App Page should not already be linked to an existing app
  • The Page must have the same name (or a subset of the name) of the app
/page/* — User information will not be included in GET responses for any objects owned by (on) a Page unless the request is made with a Page access token. This affects all nodes and edges that return data for objects owned by a Page.
The business management permission is a granular permission, which means that it can be granted to some businesses and not granted to others. The access token debugging tool will show the access token has the permission even if it was granted for only some apps.
We maintain a specific cache on Android which can take some time to refresh. However, in iOS, you should see the updates almost instantly when you refresh the article.
The app must be subscribed to 'messaging_account_linking' Webhook event for Account Linking to work. You can subscribe to the event by going to the Messenger tab of your Application Settings.
In order to access the Leadgen information received from a Webhook you needed to be:
  • An admin of the campaigns
  • A full admin of the page
This message is usually shown if the user has an old Facebook for Android app installed on their device. If the user removes the old app and install the latest one, this message should disappear. If not, then please report a bug.
1. The message shown on screen does not mean the user has read it. In order to trigger a read receipt, there need to be some movements on the user side. (The user closing the input box is definitely a movement) An indicator of a message being read is the message text turns from the bold state into a normal state in the preview;
2. There won't necessarily be a read receipt for each message. The read receipt means that ALL messages before this watermark timestamp have been read by the user.
Unique fields are not supported with hourly breakdowns. Unique fields are those prepended with `unique_*` or `reach`.
Il faut différencier les invitations à un jeu envoyées d’une app à un utilisateur et les invitations à un jeu envoyées d’un utilisateur à un autre :
  • Les invitations à un jeu faites d’une app à un utilisateur sont envoyées par le biais du point de terminaison /apprequests de l’API. Elles génèrent une invitation dans le fil d’activité du jeu, mais ne génèrent pas de notification sur le site Web. https://developers.facebook.com/docs/graph-api/reference/app-request#Creating
  • Les invitations à un jeu faites d’un utilisateur à un autre sont envoyées par le biais d’une boîte de dialogue. Elles génèrent une invitation dans le fil d’activité du jeu et une notification sur le site Web. https://developers.facebook.com/docs/games/services/gamerequests
  • Qui plus est, il y a également des notifications de l’app à l’utilisateur qui sont envoyées par le biais du point de terminaison /notifications de l’API. Elles génèrent une notification, mais ne génèrent pas d’invitation dans le fil d’activité du jeu. https://developers.facebook.com/docs/games/services/appnotifications
La publication cible la région ou le pays. Par exemple, si la publication cible « les États-Unis ou la Californie », l’utilisateur correspond à la règle s’il est aux États-Unis ou originaire de Californie. Si vous souhaitez limiter le ciblage à la région d’un pays donné, vous devez uniquement spécifier la région.
La structure des Pages mondiales réduit les mentions J’aime. Une fois la structure des Pages mondiales configurée, les fans sont transférés vers différentes Pages de la structure, en fonction du ciblage de chaque Page. Par conséquent, la modification de page_fans ne comble pas la différence entre page_fan_adds et page_fan_removes.
Il arrive que les nouvelles audiences personnalisées ne puissent pas être récupérées par le biais de l’API. Cela est dû à un retard de rétention et de réplication dans les centres de données.
Il n’est pas possible d’obtenir les ID de publication des URL FB internes utilisant le point de terminaison ?ids=. Comme indiqué dans (https://developers.facebook.com/docs/graph-api/reference/v2.8/url), cette arête correspond aux URL externes.